Ma chronique sur la série C.R.A.A.V. de Véronique Drouin