Fantasy/Librinova

Résumé:

La Capitale de Hétalion est sens dessus dessous. Et depuis qu’Élise a été empoisonnée, le danger n’a jamais paru aussi tangible. À peine remise, la princesse se retrouve confrontée à un ennemi dont l’existence lui a été dissimulée. Zen ne lui a jamais fait plus de secrets et leur confiance mutuelle est mise à rude épreuve avec l’arrivée du prince Avelline, le frère d’Élise.

Hantée par le ministère qui cherche par tous les moyens à se débarrasser d’elle, la jeune femme doit percer les mystères dont regorge le royaume si elle souhaite pouvoir y survivre. Le souverain pourrait bien lui faire obstacle malgré lui, tout comme son cadet qui ne désire qu’une chose : la ramener au Pays de la lune.

Qui est donc l’auteur de cette lettre dont les menaces deviennent de plus en plus concrètes ? Qu’essaye de faire taire Zen sur son passé et ce présent assaillant invisible ? Aurait-il plus d’horreur à se reprocher qu’Élise se l’imagine?

Les rumeurs dissimulent bien souvent plus de véracité qu’elles n’en ont l’air. Ce qu’elles cachent pourrait détruire le plus grand des empires.

Tout comme celui qui porte sa couronne.

Avis de lecture:

Dès les premières lignes, Marie-Claude Gagnon (à présent publiée sous le nom de plume G. Zeyd) retombe dans l’action. Une véritable montagne russe d’émotions bouleverse le lecteur du début à la fin : espoir, doute, colère, peine… 

Les personnages sont toujours aussi attachants ou détestables, c’est selon. Les retours dans le passé aident beaucoup à comprendre l’histoire et le caractère de Zen. Il reste toutefois bien des mystères à découvrir le concernant. D’autres protagonistes cachent aussi très bien leur jeu… 

J’aime toujours autant cette façon de mener l’histoire, c’est très bien ficelé, avec sans cesse des retournements de situation qui étonnent le lecteur, le conduisant de surprise en surprise. Ce deuxième tome se lit d’ailleurs encore plus (si possible) rapidement que le premier. C’est un véritable page-turner qui nous tient en haleine du début à la fin.

Parlant de fin : à quand le tome 3?

Partagez!

Valérie Dionne

Née en 1981, Valérie Dionne a toujours été fascinée par l’écriture et les langues. Cet intérêt l’a d’ailleurs conduite à suivre un baccalauréat en Traduction à l’Université Laval. Suite à ses études, elle a d’abord été traductrice à la pige pendant quelques années avant de réaliser que le contact humain lui manquait cruellement. De retour sur les bancs du Cégep de Sainte-Foy, elle a suivi une formation en technique d’inhalothérapie. Valérie a travaillé en tant qu’inhalothérapeute à l’IUCPQ de 2008 à 2016, années durant lesquelles elle a mis au monde ses deux enfants. Présentement maman à la maison, elle partage son temps entre ses enfants et l’écriture. Dans ses temps libres, elle savoure diverses séries télé, lit beaucoup, tricote, s’occupe de ses chats, le tout avec une bonne tasse de thé à la main. Valérie écrit depuis environ l’âge de quatorze ans, mais ce n’est qu’au Cégep qu’elle a commencé à écrire plus fréquemment. En janvier 2018, son premier roman, À l'ombre des villages, est publié aux Éditions Ada. Le second sortira au mois d'octobre, dans la même maison d'éditions.

Crédits photo : Annie Simard