[Ce “Trucs et astuces” est tirée de mon DOSSIER: LECTURE / NUMÉRIQUE / JEUNESSE]
Dans une atmosphère de pique-nique au milieu de votre salon, installez des livres en format numérique sur votre téléviseur et en famille faites-en la lecture! 
 
1.       Choisir quelques titres : selon le groupe d’âge de vos enfants, choisissez quelques titres (2 ou 3 selon la longueur du texte devrait être suffisant). S’il y a un grand écart dans l’âge, allez-y avec la compréhension des grands, vous verrez, ils y trouveront également leur rôle amusant.

2.     Installations : L’idéal est d’avoir un portable (laptop). Si vous avez une tour, vous aurez peut-être besoin de matériel additionnel si vous ne voulez pas mettre votre machine à côté de la télévision à chaque fois.

a) Si vous êtes sur Windows, allez voir ce lien : http://windows.microsoft.com/fr-CA/windows-vista/Connect-your-computer-to-a-TV et il vous sera facile de connecter l’ordinateur au téléviseur.

b) Si vous êtes sous Mac, le procédé semble être le même, mais vous devrez faire une petite recherche puisque je suis sous Windows et qu’il m’est impossible de le tester.

c) En tous les cas, n’hésitez pas à vous renseigner dans un magasin d’électronique. Mais faites gaffe de bien magasiner pour ne pas vous faire vendre des trucs dont vous n’avez pas vraiment besoin.

Une fois l’installation faite, désignez un « technicien » à la souris, celui qui s’occupera de tourner les pages et d’activer les animations! N’oubliez le titre « technicien » est important pour les enfants! 😉

3.     Pique-nique : Profitez d’une journée pluvieuse pour installer votre nappe à carreaux au salon avec de bons gros coussins! N’oubliez pas votre menu : idéalement pour éviter la discussion autour du repas « Je n’aime pas ça! »… Gâtez-les avec des mets qu’ils aiment, ainsi vous pourrez facilement porter leur attention sur la lecture à l’écran. Personnellement, j’ai fait cette activité un dimanche matin avec des fruits frais, des croissants, des chocolatines et des boîtes de jus. Lorsque les estomacs sont presque rassasiés, vous êtes prêt à amorcer la lecture!

4.     Lecture en groupe : Désignez un ou deux narrateurs et au fil de la lecture lorsque des personnages s’ajoutent, distribuez les rôles parmi les lecteurs (tous ceux qui savent lire doivent participer). Ainsi, au fur et à mesure que l’histoire avance tout le monde est impliqué, ça devient un jeu et les enfants adorent ça!

Comme l’histoire s’affiche à l’écran, vous n’êtes pas coincé derrière un livre et tout le monde voit les images en même temps!

Amusez-vous bien!

Partagez!

Rachel Graveline

Née le 7 novembre 1979 à Montréal, Rachel Graveline est détentrice de deux DEC, un premier en Arts : Exploration théâtrale et un second Techniques de la documentation. Si elle a d’abord souhaité se diriger dans le milieu du spectacle, son envie de canaliser sa créativité à travers les mots l’a fait bifurquer en Création littéraire à l’UQAM. En croisant sa passion pour la littérature et son désir d’animer des ateliers culturels, Rachel a travaillé plusieurs années dans différentes bibliothèques. Mais son imaginaire foisonnant l’a poussée à créer des histoires. Même si c’est à un jeune âge qu’elle a commencé l’écriture, ce n’est qu’après son troisième enfant qu’elle s’est investie dans son projet de devenir auteure.

En 2018, son premier roman publié chez Béliveau éditeur, Karmacélia : secrets, rituels et sacrifices, se retrouve en librairie. Son aventure se déploie à l’été 2021 avec la publication de trois séries (Camping Transylvanie, Monsieur Zombie et les zombinos et Hantises) aux Éditions Victor et Anaïs. Elle y publie aussi Mystère et pommes d’amour, une romance pétillante pour les préadolescents. Au printemps 2022, Rachel publie son premier roman Frissons, Sombres aveux. Son second roman de la même collection chez Héritage jeunesse, Spectacle morbide, paraîtra d’ailleurs à l’automne 2022. Plusieurs autres titres verront aussi le jour en 2023, notamment avec sa nouvelle maison, les Éditions Pratico-pratique. Dans chacune de ses création, son but reste d'offrir des refuges au cœur de l’imaginaire.