Si la Terre ne vivait qu’à moitié…

Titre: Demi-vie – Rupture

Auteur: Magali laurent

Maison d’édition: Éditions de Mortagne

Genre: Fantastique jeunesse

*Gagnant du Prix jeunesse des Univers Parallèles 2022

Résumé:

La vie à temps partiel. Un mois d’éveil pour un mois de sommeil. Tel est le prix à payer pour survivre dans la Nouvelle Cité mondiale. Tout juste âgée de seize ans, Ysia doit quitter ses parents et devenir une Citoyenne à part entière. Beaucoup de changements rendent sa nouvelle réalité difficile : sa superviseure est une femme froide et intransigeante, l’un de ses collègues l’épie pour une raison qu’elle ignore, et l’état de santé de son amie Kat se dégrade à vue d’oeil, tout comme celui des autres habitants de son quartier. Et si tout cela était lié ? Que manigance le pouvoir en place ? Et qui est Driss, cette personne vivant à contretemps d’Ysia et partageant sa chambre ? Le Jardin où habite la jeune fille est une mécanique qui a fait ses preuves, mais quand l’intelligence artificielle au service des Citoyens se met à dérailler, c’est tout le système qui bascule. La rupture est proche. Le monde tel que le connaît Ysia touche peut-être à sa fin.

Avis de lecture:

Original, intrigant et captivant, ce premier tome nous entraîne sur une Terre qui tourne au ralenti. Pour la sauver… Au fil des pages, on réalise que Ysia ne rentre pas dans le moule exigé par la société. Les clairécrans, outil central au fonctionnement du jardin, ne l’attirent pas. Le parallèle avec les écrans d’aujourd’hui ne peut que nous sauter aux yeux. Pour l’instant, les effets sont plus dévastateurs dans Demi-vie… L’intrigue tourne beaucoup autour de leur utilisation et de leur but ultime.

Plus Ysia se pose de questions, plus le lecteur s’en pose également. Le tout est bien structuré, avec des personnages que l’on apprend à connaître et auxquels on s’attache, un monde qui surprend à chaque page. Des indices, mais aussi d’autres interrogations s’ajoutent au fil du récit. L’attention du lecteur va en s’augmentant, culminant en un point fort avec une révélation pour le moins inattendue.

Que cachent donc le sommeil et le Perfecto, dirigeant du jardin ? Le sommeil est-il la vraie solution ou fait-il partie du problème ?

Partagez!