Roman fantastique écrit par Valérie Harvey/Québec Amérique

Résumé :

La paix est rétablie dans l’Hokkaidô qui respire enfin. Mais lorsque Yûmi, délurée et intrépide, met à jour d’anciens secrets, la succession de l’empire est menacée. Une rencontre déterminante faite par Taku, son grand frère, pourrait chambouler à la fois la vie intime du garçon et l’avenir du pays.

Plus de 10 ans après l’action mise en scène dans les Fleurs du Nord, on retrouve des membres de la famille Kagi, maintenant adolescents, aux prises avec des enjeux actuels comme l’ouverture à la différence, l’intimidation et le féminisme, dans un Japon historique fictif. Taku et Yûmi, confrontés aux préjugés et aux attentes de leur société, osent tracer leurs voies avec fougue, sensibilité et singularité.

Avis de lecture

Quelle joie de retrouver les Kagi! Bien que Tatsuké, Midori et Aki ne soient plus les personnages principaux, j’ai été ravie de découvrir de nouveaux membres de cette famille.

La politique prend plus de place dans ce tome, mais elle est présentée sous un autre aspect, soit l’ouverture à la différence. J’aime beaucoup que l’auteure touche dans son roman à des sujets qui font partie de notre quotidien. Cela fait réfléchir.

Le rythme est aussi différent. Certains passages sont abordés plus en profondeur, d’autres avec un peu plus de rapidité. Encore une fois, Valérie a su ajuster la vitesse, s’adaptant à ses personnages. Ces derniers sont toujours aussi attachants et nous poussent à vouloir en découvrir davantage. 

Tout comme avec Les Fleurs du Nord, j’ai été emportée dans le monde créé par Valérie et j’ai hâte de retrouver sa plume et ses personnages dans le prochain tome qui sortira en avril. 

Partagez!

Valérie Dionne

Née en 1981, Valérie Dionne a toujours été fascinée par l’écriture et les langues. Cet intérêt l’a d’ailleurs conduite à suivre un baccalauréat en Traduction à l’Université Laval. Suite à ses études, elle a d’abord été traductrice à la pige pendant quelques années avant de réaliser que le contact humain lui manquait cruellement. De retour sur les bancs du Cégep de Sainte-Foy, elle a suivi une formation en technique d’inhalothérapie. Valérie a travaillé en tant qu’inhalothérapeute à l’IUCPQ de 2008 à 2016, années durant lesquelles elle a mis au monde ses deux enfants. Présentement maman à la maison, elle partage son temps entre ses enfants et l’écriture. Dans ses temps libres, elle savoure diverses séries télé, lit beaucoup, tricote, s’occupe de ses chats, le tout avec une bonne tasse de thé à la main. Valérie écrit depuis environ l’âge de quatorze ans, mais ce n’est qu’au Cégep qu’elle a commencé à écrire plus fréquemment. En janvier 2018, son premier roman, À l'ombre des villages, est publié aux Éditions Ada. Le second sortira au mois d'octobre, dans la même maison d'éditions.

Crédits photo : Annie Simard