J’espère que la rentrée scolaire s’est bien déroulée dans votre coin. Le stylo à pointe fine de marque Pilot V7, la boîte de crayola (les 16, pas les 14 parce qu’elle contient le crayon argent), le duo tang blanc à pochette zébrée kaki ont été identifié et approuvé par l’enseignante (OK, j’exagère un peu!).  Votre petit dernier a cessé de verser des larmes quand il vous voit quitter la cour, le moyen sait enfin son chemin jusqu’à son école (parce qu’il commence le deuxième cycle) finalement, le grand ben… il prend le bus jusqu’à l’école secondaire sans oublier sa boîte à lunch. Excellent! Vous avez survécu à la rentrée! Si vous n’avez pas eu le temps de vous pencher sur les lectures propices de l’heure, je vous propose d’en découvrir quelques-unes.

Prêt pour l'école par David MilgrimPrêt pour l’école par David Milgrim / Éditions Scholastic

Mon coup de cœur va au petit Eddie qui a une routine matinale assez cocasse. Il sait se préparer tout seul! Enfin… si l’on considère que s’habiller d’une culotte sur la tête en guise de casque de chevalier est adéquat ou que de boire de la racinette est un bon départ. Il va même jusqu’à emballer sa collation lui-même, une pastèque au grand complet! Même si les préparatifs du petit Eddie manquent un peu de peaufinage, ils feront rire les petits et les grands enfants. Avec des illustrations colorées qui nous gardent dans l’esprit des gamineries, un texte (ou plutôt une liste) simple, mais très amusant, je trouve que ce titre aura assurément du succès!

 

Ovide à l'école par Carrie Weston et Tim WarnesOvide à l’école par Carrie Weston et Tim Warnes / Éditions Scholastic

Quel charmant grizzly! Ovide arrive dans une nouvelle classe où les autres animaux sont si petits qu’ils sont vraiment intimidés par ce gros ours au sourire terrifiant. La première journée se déroule très mal pour Ovide qui tente de se faire des nouveaux amis. Le vent tourne enfin quand sur le chemin du retour les petits animaux sont pris d’assaut par un groupe de vilains rats.

Parfait pour développer l’empathie chez l’enfant ainsi que pour lui expliquer qu’il ne faut pas toujours se fier aux apparences. Ce livre est bien écrit, même si je trouve que madame Cocotte, l’enseignante, pourrait donner un petit coup de patte pour introduire Ovide aux élèves. J’ai un petit coup de foudre pour le dessin du gros ours malhabile, quant aux autres images, elles cadrent bien avec ce mignon petit conte.

Billy par Harry BlissBilly par Harry Bliss / Éditions Scholastic

À première vue, ce livre me semblait plutôt intéressant. D’abord, il y a son format, beaucoup plus large et un peu plus haut, qui nous « criait » de le regarder. Puis, son personnage principal, Billy, un chien avec un petit air sympa qui attirait l’œil de mon petit bonhomme.

Par contre, à sa lecture, je dois avouer avoir été déçu… on entre vraiment dans une journée scolaire très ordinaire à part le fait que ce soit un chien parmi les enfants. Je suis sans doute sévère, mais l’idée de faire aller un seul animal à l’école sans impact particulier sur les enfants me laisse perplexe. Je dois reconnaître qu’il y a tout de même une touche d’humour puisqu’entre autres, il offre son meilleur os à son enseignante et fouille dans les poubelles à l’heure du lunch. Ça fera sans doute un peu rigoler vos enfants.

En ce qui concerne les illustrations, encore là, c’est assez ordinaire à mes yeux. D’autant plus que les personnages avec des lunettes n’ont pas d’yeux, un détail pour certains, sauf que personnellement, ça m’agace! Consolation, mon petit garçon l’aime bien malgré tout. Désolée « Billy », pour ma part, tu ne passes pas.

Je vous souhaite tous une bonne année scolaire remplie de belles lectures.

  [Souces de l’image d’entête : http://www.flickr.com/photos/darounet/54108882/sizes/m/in/photostream/]

 

Partagez!

Rachel Graveline

Née le 7 novembre 1979 à Montréal, Rachel Graveline est détentrice de deux DEC, un premier en Arts : Exploration théâtrale et un second Techniques de la documentation. Si elle a d’abord souhaité se diriger dans le milieu du spectacle, son envie de canaliser sa créativité à travers les mots l’a fait bifurquer en Création littéraire à l’UQAM. En croisant sa passion pour la littérature et son désir d’animer des ateliers culturels, Rachel a travaillé plusieurs années dans différentes bibliothèques. Mais son imaginaire foisonnant l’a poussée à créer des histoires. Même si c’est à un jeune âge qu’elle a commencé l’écriture, ce n’est qu’après son troisième enfant qu’elle s’est investie dans son projet de devenir auteure.

En 2018, son premier roman publié chez Béliveau éditeur, Karmacélia : secrets, rituels et sacrifices, se retrouve en librairie. Son aventure se déploie à l’été 2021 avec la publication de trois séries (Camping Transylvanie, Monsieur Zombie et les zombinos et Hantises) aux Éditions Victor et Anaïs. Elle y publie aussi Mystère et pommes d’amour, une romance pétillante pour les préadolescents. Au printemps 2022, Rachel publie son premier roman Frissons, Sombres aveux. Son second roman de la même collection chez Héritage jeunesse, Spectacle morbide, paraîtra d’ailleurs à l’automne 2022. Plusieurs autres titres verront aussi le jour en 2023, notamment avec sa nouvelle maison, les Éditions Pratico-pratique. Dans chacune de ses création, son but reste d'offrir des refuges au cœur de l’imaginaire.