Déchaînés par Nancy Holder et Debbie Viguié / Éditions Milan

Katelyn, déjà orpheline de père, se voit arracher sa mère alors qu’elle n’a que 16 ans. La jeune fille qui rêvait d’une vie exaltante d’artiste doit maintenant quitter l’effervescence de Los Angeles pour Wolf Spring où elle habitera avec son grand-père au fond des bois.

Dès sa première journée d’école, elle apprend la récente mort tragique d’une étudiante ce qui explique probablement les précautions de son grand-père. Pourtant plus Katelyn se rapproche des habitants de ce petit village, plus elle découvre que les secrets sont chose courante. Lorsqu’elle étudie les légendes entourant l’histoire de Wolf Spring, elle prend conscience qu’ils semblent étrangement se fondre aux réalités étouffées par les familles du coin. Une nouvelle mort, une attaque dans les bois et le destin de Kat qui changera sans doute à tout jamais.

Qui a dit que les villages étaient d’un ennui mortel ?

Évidemment, avec un village nommé Wolf Spring et une pleine lune sur la page couverture, le secret nous est un peu révélé cependant, l’auteure a su construire une excellente intrigue puisque chaque personnage porte son lot de mystère. La force de ce bouquin réside indubitablement dans sa manière d’amener le lecteur à savourer chacun des échanges entre les personnages pour déceler lequel réagira à cette fameuse pleine lune. Sans compter que Katelyn ressent une intense attraction pour Justin tout en étant séduite par Trick, des rencontres (remplis de désir) qui mèneront, à mon avis, vers une éventuelle conclusion romantique, mais il faudra suivre la série pour le savoir.

Pour ce qui est de la qualité de l’écrit (une traduction), je dirais qu’elle est assez bonne malgré un petit problème de répétitions de certaines expressions (entre autres, « en nage », « tout tanguait », « télescopait»)… Ne vous laissez pas rebuter par cette petite note puisque l’intrigue vous les fera assurément oublier. Personnellement, je me suis laissé prendre par l’histoire et la finale m’a surprise puisqu’elle nous laisse vraiment sur l’envie de lire la suite.

Maintenant prise au piège, je dois attendre le tome suivant… une dure contrariété !

Partagez!

Rachel Graveline

Née le 7 novembre 1979 à Montréal, Rachel Graveline est détentrice de deux DEC, un premier en Arts : Exploration théâtrale et un second Techniques de la documentation. Si elle a d’abord souhaité se diriger dans le milieu du spectacle, son envie de canaliser sa créativité à travers les mots l’a fait bifurquer en Création littéraire à l’UQAM. En croisant sa passion pour la littérature et son désir d’animer des ateliers culturels, Rachel a travaillé plusieurs années dans différentes bibliothèques. Mais son imaginaire foisonnant l’a poussée à créer des histoires. Même si c’est à un jeune âge qu’elle a commencé l’écriture, ce n’est qu’après son troisième enfant qu’elle s’est investie dans son projet de devenir auteure.

En 2018, son premier roman publié chez Béliveau éditeur, Karmacélia : secrets, rituels et sacrifices, se retrouve en librairie. Son aventure se déploie à l’été 2021 avec la publication de trois séries (Camping Transylvanie, Monsieur Zombie et les zombinos et Hantises) aux Éditions Victor et Anaïs. Elle y publie aussi Mystère et pommes d’amour, une romance pétillante pour les préadolescents. Au printemps 2022, Rachel publie son premier roman Frissons, Sombres aveux. Son second roman de la même collection chez Héritage jeunesse, Spectacle morbide, paraîtra d’ailleurs à l’automne 2022. Plusieurs autres titres verront aussi le jour en 2023, notamment avec sa nouvelle maison, les Éditions Pratico-pratique. Dans chacune de ses création, son but reste d'offrir des refuges au cœur de l’imaginaire.