Titre: Un amour sculpté dans le roc

Auteur: Katherine Girard

Maison d’édition: Éditions Monarque

Genre: Romance historique

Résumé

Derrière chaque grand personnage historique se cache au moins une histoire d’amour… Après des années de travail acharné, Auguste Rodin, sculpteur, est enfin sur le chemin du succès lorsqu’il rencontre Camille Claudel. Cette jeune apprentie déterminée et douée devient vite son élève préférée. Il l’invite alors à travailler dans son atelier sur son premier projet d’envergure, La Porte de l’Enfer. Aussitôt, une attirance magnétique les lie l’un à l’autre. Désireux d’éviter le scandale, Rodin tient à ce que leur relation déploie ses ailes en secret, protégeant ainsi tant bien que mal sa compagne de toujours, Rose, et les parents de la jeune femme. Mais Camille est ambitieuse: bientôt, elle ne se contente plus d’être «la meilleure élève» du grand maître, qui accumule les succès alors qu’elle demeure dans son ombre, troublée par ses infidélités. La tension s’installe entre eux, inexorable… Une histoire d’amour tragique et méconnue, sculptée dans le roc de la passion.

Avis de lecture

Quelle tristesse que l’histoire d’amour de Camille Claudel et d’Auguste Rodin! Par sa plume légère, douce et sensuelle, Katherine a su partager toute la passion, les doutes et les blessures de ces deux âmes qui s’aiment d’un amour fort et incontrôlable, mais impossible. 

À travers la fin du XIXe siècle, l’auteure nous fait suivre Camille, âgée alors de dix-huit ans, pendant une dizaine d’années. Ses deux passions, la sculpture et Rodin, occupent la majorité de sa vie, jusqu’à s’entremêler. L’art occulte-elle son amour pour Rodin? En est-il la base? Par certains passages dans l’esprit de Camille, le lecteur suit les questionnements, les peurs et les attentes de la jeune femme.

Mais qu’en est-il de Rodin, cet homme de plus de vingt ans son aîné? Son amour pour Camille prend-il vie dans le talent de Camille? Les prouesses de son élève sont-elles un frein à leur amour? Et qu’en est-il de Rose, la compagne avec qui il partage sa vie? Rodin aime Camille d’un amour fou, mais qui a ses limites malgré tout ce qu’il dit et fait pour elle.

Les effets de cet amour restreint au privé affectent Camille, tout comme leur relation. Les mots de Katherine traduisent les états de détresse et de doute de la jeune femme, tout comme ses désirs les plus profonds, nous faisant passer de lecteur conquis à frustré, puis triste à colérique. Une montagne russe d’émotions nous attend à chaque page, nous entraînant dans une histoire d’amour méconnue, mais qui a su marquer les œuvres de deux grands sculpteurs.

Le thème de la sculpture ajoute non seulement de la sensualité à la romance, mais offre aussi la possibilité de se plonger dans un environnement auquel le lecteur n’est pas habitué. De ce côté, Katherine offre un petit vent de fraîcheur, d’autant plus que de nombreuses figures du milieu artistique du XIX apparaissent çà et là au cours du roman.

Une belle découverte que la plume de Katherine, ainsi que cette histoire d’amour tragique! 

Merci à Katherine Girard pour le service de presse.

Partagez!

Valérie Dionne

Née en 1981, Valérie Dionne a toujours été fascinée par l’écriture et les langues. Cet intérêt l’a d’ailleurs conduite à suivre un baccalauréat en Traduction à l’Université Laval. Suite à ses études, elle a d’abord été traductrice à la pige pendant quelques années avant de réaliser que le contact humain lui manquait cruellement. De retour sur les bancs du Cégep de Sainte-Foy, elle a suivi une formation en technique d’inhalothérapie. Valérie a travaillé en tant qu’inhalothérapeute à l’IUCPQ de 2008 à 2016, années durant lesquelles elle a mis au monde ses deux enfants. Présentement maman à la maison, elle partage son temps entre ses enfants et l’écriture. Dans ses temps libres, elle savoure diverses séries télé, lit beaucoup, tricote, s’occupe de ses chats, le tout avec une bonne tasse de thé à la main. Valérie écrit depuis environ l’âge de quatorze ans, mais ce n’est qu’au Cégep qu’elle a commencé à écrire plus fréquemment. En janvier 2018, son premier roman, À l'ombre des villages, est publié aux Éditions Ada. Le second sortira au mois d'octobre, dans la même maison d'éditions.

Crédits photo : Annie Simard