Avec un début plutôt lent justifié par l’environnement stérile du personnage principal, qui cette fois-ci est féminin, Stéphane Dompierre nous fait glisser habilement dans une histoire à satire religieuse. Il nous offre un panorama de personnage assez stéréotypé et ce cocktail hétéroclite ajoute une saveur au roman. La présentation graduelle de ces personnalités à travers leur quotidien respectif nous permet de cumuler les agissements étranges et d’en arriver irrémédiablement à un croisement menant à l’ultime intrigue. Au final, rien n’est oublié et tous les détails se bouclent dans un regard narquois digne de l’auteur.

Le livre en général ne m’a pas déplu par contre, je n’ai pas ri comme dans les deux précédents ce qui m’a occasionné une petite déception.

 Et le sexe!

[Puisqu’il semble vouloir en faire une signature, je lui offre un paragraphe. ;-p]

Comme je le disais plus haut, il présente ses personnages dans leur quotidien et pour la majorité à travers leur pulsion les plus intimes. Aussi, l’approche d’un auteur masculin qui se transporte dans la psychologie sexuelle féminine me laissait assez perplexe. J’avais parfois l’impression d’avoir davantage affaire à un fantasme masculin, mais à mi-chemin dans l’histoire j’ai enfin cerné le genre de fille qu’il représentait. Est-ce ma réceptivité ou sa manière d’aborder ce personnage qui me le rendait irréel, je ne pourrais le dire! Quoi qu’il en soit, les passages à teneur sexuels sont à trop forte dose et n’agrémentent pas toujours l’histoire. Est-ce que j’ai été choqué? Pas du tout. Je pense que plusieurs personnes le seront, et vous? Ça reste à voir!

Stigmates et BBQ. – (Littérature d’Amérique). – Montréal: Québec Amérique, c2011. – 256 p. – ISBN 978-2-7644-1296-1

Et en passant…

Jeunauteur: Gloire et crachats

Jeunauteur: tome 2: gloire et crachats de Stéphane DompierreLa seconde bande dessinée de cette série. La lecture est aussi assez rapide. Les dessins sont toujours aussi simples. La petite histoire développée dans les cases est plus drôle que dans le premier. En somme, je dis bravo, une belle B.D. rafraichissante.

Dompierre, Stéphane; Girard, Pascal, ill. – Jeunauteur : tome 2 : gloire et crachats. – (Code bar). – Montréal: Québec Amérique, c2010. – 144 p. – ISBN 978-2-7644-0698-4

Partagez!

Rachel Graveline

Née le 7 novembre 1979 à Montréal, Rachel Graveline est détentrice de deux DEC, un premier en Arts : Exploration théâtrale et un second Techniques de la documentation. Si elle a d’abord souhaité se diriger dans le milieu du spectacle, son envie de canaliser sa créativité à travers les mots l’a fait bifurquer en Création littéraire à l’UQAM. En croisant sa passion pour la littérature et son désir d’animer des ateliers culturels, Rachel a travaillé plusieurs années dans différentes bibliothèques. Mais son imaginaire foisonnant l’a poussée à créer des histoires. Même si c’est à un jeune âge qu’elle a commencé l’écriture, ce n’est qu’après son troisième enfant qu’elle s’est investie dans son projet de devenir auteure.

En 2018, son premier roman publié chez Béliveau éditeur, Karmacélia : secrets, rituels et sacrifices, se retrouve en librairie. Son aventure se déploie à l’été 2021 avec la publication de trois séries (Camping Transylvanie, Monsieur Zombie et les zombinos et Hantises) aux Éditions Victor et Anaïs. Elle y publie aussi Mystère et pommes d’amour, une romance pétillante pour les préadolescents. Au printemps 2022, Rachel publie son premier roman Frissons, Sombres aveux. Son second roman de la même collection chez Héritage jeunesse, Spectacle morbide, paraîtra d’ailleurs à l’automne 2022. Plusieurs autres titres verront aussi le jour en 2023, notamment avec sa nouvelle maison, les Éditions Pratico-pratique. Dans chacune de ses création, son but reste d'offrir des refuges au cœur de l’imaginaire.