Si le jour de la photo est déjà passé, vous n’avez sans doute pas encore vu le résultat des clichés… Le cas échéant, je vous souhaite qu’elle soit réussie. Si toutefois le moment fatidique d’immortaliser le minois de votre enfant n’est pas passé, restez alerte! Il faut avoir un plan d’action, ou connaitre celui de votre progéniture, car lorsque le déclic de l’appareil se déclenche plus rien n’est possible… Quoi qu’il en soit, vous adorerez découvrir l’album « Photo d’école ratée » avec vos petits; souvenirs, rires et surprises sont au rendez-vous.

Avec ses superbes illustrations, ses grimaces cocasses ainsi que ses mésaventures amusantes, il va sans dire que cette histoire saura plaire à plus d’un coquin. Le contexte réaliste permet à tout élève de s’identifier au personnage, à son environnement scolaire, à certaines de ses malchances aussi. L’issue de l’aventure tout comme certains des rebondissements demeurent somme toute inattendus. Dans l’ensemble, le duo auteure et illustrateur a su faire ressortir avec brio la belle touche d’humour de cette journée si spéciale que représente celle de la photo d’école.

Je vous conseille fortement la lecture de ce beau livre que vous pourrez aisément accompagner de votre propre album de photos ratées… Pourquoi pas? Avec ou sans, ce sera un moment de plaisir assuré!

En résumé

Photo d’école ratée, texte par Deborah Diessen, illustré par Dan Santat, aux Éditions Scholastic
Le jour de la photo d’école est enfin arrivé… tout a été prévu dans le moindre détail. Celle-ci sera réussie! Tout ne semble pourtant pas se dérouler comme prévu; sa tignasse est indomptable, sa chemise préférée est sale, puis il y a des petits incidents avec le sirop, la peinture… Est-ce que ce garçon obtiendra le résultat voulu? Mais au fait… son plan consiste en quoi au juste?

c1_photo-d-ecole-ratee-630x210

Bonne lecture!

Partagez!

Rachel Graveline

Née le 7 novembre 1979 à Montréal, Rachel Graveline est détentrice de deux DEC, un premier en Arts : Exploration théâtrale et un second Techniques de la documentation. Si elle a d’abord souhaité se diriger dans le milieu du spectacle, son envie de canaliser sa créativité à travers les mots l’a fait bifurquer en Création littéraire à l’UQAM. En croisant sa passion pour la littérature et son désir d’animer des ateliers culturels, Rachel a travaillé plusieurs années dans différentes bibliothèques. Mais son imaginaire foisonnant l’a poussée à créer des histoires. Même si c’est à un jeune âge qu’elle a commencé l’écriture, ce n’est qu’après son troisième enfant qu’elle s’est investie dans son projet de devenir auteure.

En 2018, son premier roman publié chez Béliveau éditeur, Karmacélia : secrets, rituels et sacrifices, se retrouve en librairie. Son aventure se déploie à l’été 2021 avec la publication de trois séries (Camping Transylvanie, Monsieur Zombie et les zombinos et Hantises) aux Éditions Victor et Anaïs. Elle y publie aussi Mystère et pommes d’amour, une romance pétillante pour les préadolescents. Au printemps 2022, Rachel publie son premier roman Frissons, Sombres aveux. Son second roman de la même collection chez Héritage jeunesse, Spectacle morbide, paraîtra d’ailleurs à l’automne 2022. Plusieurs autres titres verront aussi le jour en 2023, notamment avec sa nouvelle maison, les Éditions Pratico-pratique. Dans chacune de ses création, son but reste d'offrir des refuges au cœur de l’imaginaire.