Titre: La légende du monstre du lac – œuf de Wato

Auteur: Amélie Bibeau

Maison d’édition: Victor & Anaïs

Genre: Jeunesse

Résumé:

Noé, William et Anne-Sophie ont réussi à vaincre le méchant Wendigo et ils croient qu’ils auront maintenant droit à un camp scout des plus normaux… Or, même si l’histoire recommence, les Louveteaux ne sont toujours pas à l’abri des créatures maléfiques.

Philémon, l’apprenti animateur, raconte la Légende du monstre du lac, le terrible Wato, qui a la réputation de s’en prendre aux aventuriers qui osent voguer sur le lac. L’activité de canot de Noé et ses amis tourne mal.

Et si cette légende était vraie, elle aussi ? Et si le monstre du lac s’était réveillé ? Il semble que les scouts ne soient pas au bout de leurs peines !

Avis de lecture:

Il en arrive des choses dans ce camp de louveteaux ! Bravo à Amélie d’avoir su ramener ces jeunes à la « case départ » et tout de suite les replonger dans une autre aventure rocambolesque !

C’est un plaisir de retrouver les mêmes personnages que dans les livres de la Légende du Wendigo. Chacun a évolué à sa manière et j’ai hâte de voir si certains auront appris de leur précédente expérience.

L’aspect fantastique est toujours aussi amusant et je me questionne à savoir comment Amélie arrivera à créer ce «02nouveau » séjour des louveteaux afin que tout soit différent, mais… semblable. 

La finale est sans aucun doute ce qui a intrigué le plus mon fils, qui a bien hâte de savoir pourquoi Anne-Sophie a *** (il ne faut pas divulgâcher !). Espérons que la réponse à cette intrigue se trouvera dans le tome 2 !

 

Partagez!

Valérie Dionne

Née en 1981, Valérie Dionne a toujours été fascinée par l’écriture et les langues. Cet intérêt l’a d’ailleurs conduite à suivre un baccalauréat en Traduction à l’Université Laval. Suite à ses études, elle a d’abord été traductrice à la pige pendant quelques années avant de réaliser que le contact humain lui manquait cruellement. De retour sur les bancs du Cégep de Sainte-Foy, elle a suivi une formation en technique d’inhalothérapie. Valérie a travaillé en tant qu’inhalothérapeute à l’IUCPQ de 2008 à 2016, années durant lesquelles elle a mis au monde ses deux enfants. Présentement maman à la maison, elle partage son temps entre ses enfants et l’écriture. Dans ses temps libres, elle savoure diverses séries télé, lit beaucoup, tricote, s’occupe de ses chats, le tout avec une bonne tasse de thé à la main. Valérie écrit depuis environ l’âge de quatorze ans, mais ce n’est qu’au Cégep qu’elle a commencé à écrire plus fréquemment. En janvier 2018, son premier roman, À l'ombre des villages, est publié aux Éditions Ada. Le second sortira au mois d'octobre, dans la même maison d'éditions.

Crédits photo : Annie Simard