Titre: Aller simple pour l’inconnu

Auteur: Benoit Picard

Maison d’édition: Hurtubise

Genre: Chick-lit

Résumé:

Écœurée de sa routine à Montréal, Rosalie Bouchard décide de tout larguer pour partir en voyage autour du monde. Alors que la pression sociale lui dicte d’avoir des enfants et d’acheter une maison, elle entend bien découvrir ce qu’elle souhaite vraiment.

Avec sa meilleure amie Clara, Rosalie s’envole d’abord pour l’Europe. Les deux jeunes femmes se lancent dans l’aventure les yeux fermés, savourant leur liberté nouvelle et vivant tour à tour des moments comiques, intenses ou insolites.

Au fil de ses déplacements, Rosalie cherche en elle des réponses. Elle ne se doute pas encore que les imprévus, les secrets bien gardés et les nouvelles rencontres peuvent devenir déterminantes, comme celle de Liam…

Bien plus qu’un roman de voyage, Aller simple pour l’inconnu raconte la quête intérieure de Rosalie qui, au travers de péripéties pleines d’humour, espère trouver une façon de vivre qui la fera se sentir vibrante et libre. Un roman qui donne envie de boucler ses valises et de découvrir de nouveaux horizons !

Avis de lecture:

Quand on lit les aventures de Rosalie, on s’aperçoit bien vite que ce n’est pas une chick-lit ordinaire. On dirait plutôt un mélange de chick-lit avec un roman contemporain. Avec ses moments cocasses, ses découvertes, ses émotions en montagnes russes, c’est un amalgame d’un peu de tout, ce qui en fait une lecture douce amère.

Rosalie n’est pas heureuse dans la vie qu’elle mène et sa meilleure amie l’entraîne dans un tour du monde improvisé sur un coup de tête. Ces deux filles se lancent à pieds joints dans l’aventure, chacune avec leurs inquiétudes et leurs espoirs. Rosalie est attachante, avec ses questionnements, son courage, ses doutes et ses envies. Clara est rafraîchissante avec son côté direct, son sens de l’humour et sa loyauté envers Rosalie. Ce n’est pas surprenant qu’elle soit devenue la meilleure amie de son créateur, l’auteur Benoit Picard!

Les différentes personnes que rencontre Rosalie tout au long de son périple apportent chacune un nouveau point de vue et parfois, un tournant intéressant à l’histoire. Amour, amitié… Les personnages sont bien construits et ajoutent au réalisme du récit.

D’ailleurs, l’auteur lui-même a-t-il déjà fait ce genre de voyage ? Sac sur le dos à parcourir l’Europe et l’Asie de l’Est ? La qualité des descriptions des lieux, ambiances et habitants est telle que la question mérite d’être posée. À chaque page, à chaque nouvelle ville ou nouveau pays, on a l’impression de s’y trouver. De découvrir l’endroit et les gens en même temps que Rosalie. C’est dépaysant et rafraîchissant à la fois.

Les questionnements de Rosalie font réfléchir tout au long du roman. Si certaines de ses décisions surprennent, d’autres nous arrachent des frissons d’anticipation et de tristesse. Son histoire est touchante, tout en étant divertissante.

Avec ses moments comiques, ses émotions intenses et ses réflexions profondes, Aller simple pour l’inconnu est à découvrir, surtout pour les amoureux des voyages !

Merci aux Éditions Hurtubise pour ce service de presse.

 

Partagez!

Valérie Dionne

Née en 1981, Valérie Dionne a toujours été fascinée par l’écriture et les langues. Cet intérêt l’a d’ailleurs conduite à suivre un baccalauréat en Traduction à l’Université Laval. Suite à ses études, elle a d’abord été traductrice à la pige pendant quelques années avant de réaliser que le contact humain lui manquait cruellement. De retour sur les bancs du Cégep de Sainte-Foy, elle a suivi une formation en technique d’inhalothérapie. Valérie a travaillé en tant qu’inhalothérapeute à l’IUCPQ de 2008 à 2016, années durant lesquelles elle a mis au monde ses deux enfants. Présentement maman à la maison, elle partage son temps entre ses enfants et l’écriture. Dans ses temps libres, elle savoure diverses séries télé, lit beaucoup, tricote, s’occupe de ses chats, le tout avec une bonne tasse de thé à la main. Valérie écrit depuis environ l’âge de quatorze ans, mais ce n’est qu’au Cégep qu’elle a commencé à écrire plus fréquemment. En janvier 2018, son premier roman, À l'ombre des villages, est publié aux Éditions Ada. Le second sortira au mois d'octobre, dans la même maison d'éditions.

Crédits photo : Annie Simard