Titre: Mirifique – tome 1

Auteur: Ellho

Maison d’édition: autoédité

Genre: fantastique

Résumé de lecture:

Quatre vingtenaires, aux caractères très différents, mais à l’amitié indéfectible, découvrent le temps d’un week-end en Écosse, « Mirifique », une machine extraordinaire inventée par Darchir Stein et Herbert James Wall en 2058.

À quoi sert cette étrange machine ?

​Suivez Madison Kinnear, la rouquine à la langue bien pendue, Krystal Hay, la femme fatale, le sage Edan Smith et Damian Gunn, l’impétueux séducteur, dans leurs aventures aux multiples rebondissements.

Avis de lecture:

Un roman fantastique à saveur de science-fiction qui surprend ! Si parfois les explications sont complexes et sonnent comme un exposé, elles démontrent les recherches menées par l’auteur, qui ponctue son récit de données, citations et faits réels, rendant les mondes créés encore plus réalistes.

Mirifique en soi est d’une originalité intéressante à suivre au fil des pages. Malgré que chaque univers ne soit qu’effleuré par le passage des personnages, ils semblent tous développés au maximum et pleins de potentiel. Dommage que les protagonistes n’y restent pas longtemps. Celui de Damian est cependant plus exploité et promet de nombreux rebondissements dans le prochain tome.

La plume colorée de Ellho permet au lecteur de bien imaginer chaque création de Mirifique, malgré parfois une utilisation trop assidue d’un vocabulaire riche.

Le format du roman en soi est déstabilisant, quoique rafraîchissant. Bien que les explications scientifiques et la présentation des personnages paraissent par moments trop organisées, elles permettent de mieux suivre le côté scientifique et comprendre les mondes créés.

Même si certains personnages nous font grincer des dents par leur manque flagrant d’empathie ou, car ils sont exagérément maladroits, le lecteur saura apprécier leur diversité. D’autant plus que leurs différences permettent de mieux voir les mondes mirifiques variés.

Malgré un côté trop explicatif, Ellho exploite bien son invention. La fin laisse espérer une suite plus mouvementée que ce tome, où l’auteur pose les bases d’un futur incertain.

Merci à Ellho pour le service de presse.

Pour en savoir plus au sujet de l’auteur et de ses écrits, c’est ici : https://www.ellho.net/

Partagez!

Valérie Dionne

Née en 1981, Valérie Dionne a toujours été fascinée par l’écriture et les langues. Cet intérêt l’a d’ailleurs conduite à suivre un baccalauréat en Traduction à l’Université Laval. Suite à ses études, elle a d’abord été traductrice à la pige pendant quelques années avant de réaliser que le contact humain lui manquait cruellement. De retour sur les bancs du Cégep de Sainte-Foy, elle a suivi une formation en technique d’inhalothérapie. Valérie a travaillé en tant qu’inhalothérapeute à l’IUCPQ de 2008 à 2016, années durant lesquelles elle a mis au monde ses deux enfants. Présentement maman à la maison, elle partage son temps entre ses enfants et l’écriture. Dans ses temps libres, elle savoure diverses séries télé, lit beaucoup, tricote, s’occupe de ses chats, le tout avec une bonne tasse de thé à la main. Valérie écrit depuis environ l’âge de quatorze ans, mais ce n’est qu’au Cégep qu’elle a commencé à écrire plus fréquemment. En janvier 2018, son premier roman, À l'ombre des villages, est publié aux Éditions Ada. Le second sortira au mois d'octobre, dans la même maison d'éditions.

Crédits photo : Annie Simard