Les gardiens des portes

Les gardiens des portes, tome 1 — Abbygaelle / Sonia Alain / Les éditions Coup d’œil

Résumé :

Abbygaelle est en danger. Plusieurs cadavres de jeunes femmes ont été découverts, et tout porte à croire que ces meurtres sont l’œuvre de Lucurius, un loup-garou sanguinaire. Ce dernier est un envoyé d’Abaddon, l’ange déchu qui tente de s’emparer d’Abbygaelle. Soucieux de la sécurité de sa fille, Hadrien prétend vouloir passer ses vacances d’été dans le Bas-du-Fleuve avec elle. Il souhaite en fait la placer sous la protection de Marcus, le chef du clan des métamorphes qui habite cet endroit.

Cependant, ce voyage n’aura rien du repos tant attendu par Abbygaelle. Sa rencontre avec le clan ne se fera pas sans heurts. En sa présence, elle a la désagréable sensation que quelque chose s’agite au plus profond de son être. Projetée bien malgré elle dans une réalité parallèle, la jeune femme devra faire face à plusieurs phénomènes inexplicables. Sans parler de l’attrait surnaturel qu’elle éprouve envers Marcus. Oscillant entre deux mondes, celui des esprits et le nôtre, elle tentera de survivre envers et contre tout.

 

Avis de lecture :

Je suis une grande admiratrice des romans fantastiques où se côtoie l’action et l’amour. Alors, imaginez un mélange de métamorphes avec des pouvoirs spéciaux, des poursuites intrigantes et de la romance combinée… Mon intérêt était dès lors déjà en extase.

Par chance, Sonia Alain a le chic de nous amener aux portes de cette réalité imaginaire qu’elle laisse miroiter dans son résumé. J’aime quand un livre débute avec une mission bien établie, un danger potentiel pour notre héroïne et un sauveur aux charmes bien campés. Une alliance parfaite qui nous amène à découvrir la puissance des personnages principaux.

Dans ce roman-ci, l’attirance physique entre Abbygaelle et Marcus est la trame principale de notre lecture. On a hâte de découvrir la suite, d’espérer l’union. Mme Alain sait comment nous faire ressentir leur passion dévorante, intense, bouleversante, presque déchirante. J’avoue, j’ai adoré cette partie.

Entre réalité (notes historiques) et rebondissements imaginaires (surnaturels), la magie de l’auteure opère indéniablement. Voilà une belle aventure à suivre si vous êtes friand de descriptions, de légendes, de mythes et de romance à l’eau de rose.

Partagez!