Les enfants de la Nouvelle-France

Comme il m’arrive de tomber dans les documentaires jeunesse avec mes enfants où juste pour le plaisir, mais que j’en parle rarement et qu’ils sont souvent sous représentés dans les médias, je prends un moment pour vous en présenter un sur l’histoire.

D’ailleurs, j’en profite pour servir mon petit “speech” de technicienne en documentation :
L’importance des documentaires pour les jeunes ne devrait jamais être sous-estimée. La variété est exceptionnelle, il y en a pour tous les goûts, dans tous les styles, des plus ludiques au plus didactiques. N’hésitez donc pas à lâcher vos curieux dans la section prévue à cet effet. Ils les découvriront à leur rythme et au gré de leur curiosité.
C’est bon, je reviens à nos moutons.

Les enfants de la Nouvelle-France par Pierre-Alexandre Bonin, Gilbert Desmarais, Caroline Sansoucy aux Éditions Bayard

Avant d’aborder ce livre, j’aimais beaucoup l’idée de présenter l’histoire de la Nouvelle-France de cette façon, soit dans les yeux des enfants. Évidemment, il y a une certaine difficulté à balancer le ton du narrateur enfant et la présentation du contenu historique. En ce sens, l’auteur est bien parvenu à créer un équilibre entre les deux sans enlever de saveur à son conteur ou aux renseignements délivrés. Pour ce faire, le texte a été divisé en deux sections distinctes, celles de l’enfant et celles plus informatives.

L’effet de confidence employé par la narration vient donner un côté concret au personnage qui parle de sa réalité. Le jeune lecteur sera sans doute plus captivé de découvrir ces mœurs, car il pourra se projeter par l’intermédiaire de sa rencontre avec Jacques, le fils d’un seigneur, de Marie, la petite esclave ou d’autres.

Dans la section plus documentaire, on perd cependant complètement la présence des enfants. Évidemment, le narrateur ne peut pas rester la voix du jeune personnage, ça ne ferait aucun sens qu’un enfant puisse présenter l’ensemble des faits historiques de son époque. Je me demande toutefois si un petit coin sur les capacités, leurs rôles ou leurs importances (un petit plus par rapport à ce qui est déjà révélé en somme) n’auraient pas assuré une certaine continuité dans le texte. Mais, ce n’est rien de bien majeur, car dans l’ensemble, l’écriture est impeccable. Elle reste à la fois claire, bien dosée et accessible pour les jeunes. On sent que l’auteur demeure conscient de l’âge du lecteur.

Les enseignants aimeront assurément ce documentaire et un jeune curieux sera tout à fait en mesure de le lire seul. Bref, c’est un livre qui sans rendre l’histoire ludique lui donne un attrait différent. J’oserais dire que le ton saura différer de celui monotone que certains enfants au profil moins académique prêtent à l’éducation. De là l’importance de leur montrer ce type de livres !

L’histoire regorge d’aventures, les enfants aimeront les découvrir !

Bonne lecture !

Partagez!