Les 13 trésors par Michelle Harissons / Éditions Bayard

Autour de Tanya, 15 ans, plusieurs phénomènes étranges se produisent. La jeune fille est tourmentée par des êtres féeriques qu’elle seule semble voir. Malheureusement, ces événements la rendent coupable de plusieurs méfaits aux yeux de sa mère qui décide de l’envoyer chez sa grand-mère. Les vacances ne s’annoncent pas très agréables pour Tanya puisque cette dernière lui a toujours donné une attention froide et antipathique. Ajoutée au fait qu’elle habite un vieux manoir au milieu de la campagne peuplée de fées, de gobelins et d’êtres malveillants, l’adolescente ne se réjouit pas de ce séjour.

C’est pourtant durant cette courte période que le mystère sur son don particulier lui sera enfin dévoilé. Avec l’aide de Fabian, le fils de l’intendant du manoir, elle découvrira que les secrets qui l’entourent l’unissent étrangement au garçon. Malgré les mises en garde et les multiples disparitions dans la région, ils s’aventureront dans les bois… à la rencontre de grands dangers.

–> Dans ce roman, l’auteure a créé avec efficacité une ambiance fantastique autour de son personnage. L’aventure plonge le lecteur dans un univers fabuleux, celui que tous les jeunes on secrètement souhaité soit, de se découvrir un don particulier, de trouver des passages secrets, des êtres magiques, de se risquer dans une forêt dangereuse… Littéralement submergé par l’histoire féerique et tous ses secrets, les revirements de situation des personnages secondaires sauront en surprendre quelques-uns parce qu’autant d’ennemis se dissimulent autour de Tanya que d’alliés inattendus.

Par contre, la première partie m’a semblé un peu lente puisque la quête principale du personnage tarde à se révéler. Lorsque le fil conducteur m’échappe un peu en début de lecture, je tombe dans la partie correction-révision de mon cerveau… l’écriture me semblait donc un peu mécanique par moment… rien de bien grave. D’ailleurs, un peu avant la deuxième partie, l’histoire l’a emporté sur mon attitude pragmatique. Je suis certaine que les jeunes se laisseront bercer dès le début par l’ambiance sans se rendre nécessairement compte de ce petit bémol. Il faut noter que la mise en place lente n’est pas un effort vain, car pendant la deuxième partie du récit, l’auteure récupère toutes les informations semées pour nous tirer vers une belle finale, bien ficelée et surprenante.

Les amateurs de féeriques seront servis, lancez-vous sans hésitation!

Bonne lecture!

Partagez!

Rachel Graveline

Née le 7 novembre 1979 à Montréal, Rachel Graveline est détentrice de deux DEC, un premier en Arts : Exploration théâtrale et un second Techniques de la documentation. Si elle a d’abord souhaité se diriger dans le milieu du spectacle, son envie de canaliser sa créativité à travers les mots l’a fait bifurquer en Création littéraire à l’UQAM. En croisant sa passion pour la littérature et son désir d’animer des ateliers culturels, Rachel a travaillé plusieurs années dans différentes bibliothèques. Mais son imaginaire foisonnant l’a poussée à créer des histoires. Même si c’est à un jeune âge qu’elle a commencé l’écriture, ce n’est qu’après son troisième enfant qu’elle s’est investie dans son projet de devenir auteure.

En 2018, son premier roman publié chez Béliveau éditeur, Karmacélia : secrets, rituels et sacrifices, se retrouve en librairie. Son aventure se déploie à l’été 2021 avec la publication de trois séries (Camping Transylvanie, Monsieur Zombie et les zombinos et Hantises) aux Éditions Victor et Anaïs. Elle y publie aussi Mystère et pommes d’amour, une romance pétillante pour les préadolescents. Au printemps 2022, Rachel publie son premier roman Frissons, Sombres aveux. Son second roman de la même collection chez Héritage jeunesse, Spectacle morbide, paraîtra d’ailleurs à l’automne 2022. Plusieurs autres titres verront aussi le jour en 2023, notamment avec sa nouvelle maison, les Éditions Pratico-pratique. Dans chacune de ses création, son but reste d'offrir des refuges au cœur de l’imaginaire.