Titre: Déluges

Auteur: Marc-André Pilon

Maison d’édition: Éditions Hurtubise

Genre: horreur jeunesse

Résumé:

À deux mois de la fin de son secondaire, Laurie doit quitter Montréal pour s’installer avec sa famille à Vaudreuil-Dorion, dans une maison ancestrale sur le bord du lac des Deux-Montagnes.

Très vite, l’adolescente constate que quelque chose cloche avec leur nouvelle demeure. Son chat disparaît dès leur arrivée, le sous-sol provoque un étrange inconfort chez elle et la porte d’une pièce à l’étage est impossible à ouvrir. Les autres membres de sa famille semblent aussi affectés par leur environnement : désorientation, agressivité, hallucinations…

Tandis que la pluie fait rage et que les eaux du lac menacent d’inonder la maison – voire le quartier au grand complet –, les phénomènes inquiétants se multiplient. Une force maléfique est à l’œuvre dans ce lieu rempli de secrets. La famille de Laurie réussira-t-elle à y échapper?

Avis de lecture:

Déménager à la fin du secondaire est une épreuve pour Laurie. Toutefois, elle réalise rapidement que sa famille et elle sont en danger. Une inondation les guette, mais pire encore, cette maison qui est à présent la leur cache de sombres secrets.

Le côté paranormal arrive tôt dans l’histoire, mais de manière dosée. Toute la mise en scène est parfaitement instaurée dès le départ et se développe à un rythme régulier qui nous tient en haleine, aboutissant à une finale explosive et attendue. Le passé, tout comme le présent, est bien construit et l’auteur en révèle des bribes au fil des pages, que l’on tourne avec empressement.

C’est intéressant de voir la réaction des divers personnages face aux événements qui se produisent dans la maison, ainsi que l’évolution des relations familiales. Cela amène beaucoup d’interactions qui conduisent à de nombreux questionnements. Il n’y a aucune pause dans ce roman : il est captivant, tout simplement.

Laurie est attachante et sa belle-mère aussi. Dre apporte une touche plus légère dans cette histoire sombre et sa complicité avec Laurie est belle à lire. Les personnages du père et du frère sont plus complexes et complètent bien le tableau. Et que dire des autres qui gravitent autour de cette petite famille ? C’est un mélange bigarré qui a comme conséquences le bouleversement total de la vie de ces nouveaux habitants de Vaudreuil-Dorion.

Inondations, frictions familiales, passé trouble, personnages variés et surprenants, Déluges est un roman noir à découvrir, que vous soyez ado ou adulte.

Merci aux Éditions Hurtubise pour ce service de presse.

Partagez!

Valérie Dionne

Née en 1981, Valérie Dionne a toujours été fascinée par l’écriture et les langues. Cet intérêt l’a d’ailleurs conduite à suivre un baccalauréat en Traduction à l’Université Laval. Suite à ses études, elle a d’abord été traductrice à la pige pendant quelques années avant de réaliser que le contact humain lui manquait cruellement. De retour sur les bancs du Cégep de Sainte-Foy, elle a suivi une formation en technique d’inhalothérapie. Valérie a travaillé en tant qu’inhalothérapeute à l’IUCPQ de 2008 à 2016, années durant lesquelles elle a mis au monde ses deux enfants. Présentement maman à la maison, elle partage son temps entre ses enfants et l’écriture. Dans ses temps libres, elle savoure diverses séries télé, lit beaucoup, tricote, s’occupe de ses chats, le tout avec une bonne tasse de thé à la main. Valérie écrit depuis environ l’âge de quatorze ans, mais ce n’est qu’au Cégep qu’elle a commencé à écrire plus fréquemment. En janvier 2018, son premier roman, À l'ombre des villages, est publié aux Éditions Ada. Le second sortira au mois d'octobre, dans la même maison d'éditions.

Crédits photo : Annie Simard