Le messager

Titre : Le messager – tome 1 : Phénotype
Auteure : Marie-Jeanne Rioux
Maison d’édition : ÉdiLigne
Genre : romance post-apocalyptique

RÉSUMÉ :

Je m’appelle Émeraude et je suis généticienne. Le soir de mon cinquième anniversaire, ma vie a basculé à jamais. Ma mère a disparu et mon père s’est fait assassiner devant mes yeux. Un vieux journal et le souvenir d’un regard nacré : voilà tout ce qu’il me reste. Puis, ces colis déposés face à ma porte par un messager mystérieux : vingt-six cristaux, tous plus précieux les uns que les autres… liés à ce fameux journal.

Je suis le capitaine Aspen Haze, chef de mission. Je ne suis qu’un échec ayant besoin d’être réparé. Je me souviendrai toute ma vie de mon premier mandat : une aura orange qui m’a happé, une décision irréfléchie et le journal de mon ancêtre déposé sur un lit défait.

AVIS DE LECTURE :

D’abord charmée par la joie de vivre de l’auteure, puis par la page couverture incroyable produite par la maison d’édition, j’ai ouvert ce livre avec cette envie de découvrir l’inconnu. La science-fiction n’étant pas mon genre littéraire préféré, j’ai décidé de laisser mon imagination ainsi que les mots de Marie-Jeanne Rioux me dépeindre un monde différent. Mission accomplie : ce récit est captivant du début jusqu’à la toute dernière ligne. On y croit à cette nouvelle réalité futuriste.

L’an 2347… Deux sociétés distinctes; la Terre est au bord de l’apocalypse et les Ursidiens tentent d’obtenir la perfection ultime. Une obsession qui entraîne forcément un déséquilibre ! Malgré cette obligation de faire face à l’absence du libre arbitre et des émotions, Aspen est différent… « dépareillé ». Il éprouve des sensations qu’il ne devrait pas ressentir. Et par ce côté « innocent », il en devient vite un personnage attendrissant.

— Je ne sais pas ce que je ressens quand je suis en ta présence, mais ça me chamboule complètement.

Après quelques heures, j’ai fermé le livre avec un envoûtement certain; l’impatience de connaître la suite. J’ai hâte de découvrir le fin mot de cette aventure, mais surtout, de savoir ce qui va advenir de l’histoire d’amour entre Émeraude et Aspen. En prime, j’ai apprécié chaque seconde à ressentir des émotions contradictoires (curiosité, désir, angoisse, peur, colère, indignation…). Est-ce qu’un humain parfait n’est pas celui qui vit à fond ses sentiments ?

Pour découvrir l’auteure : clique ici
Pour découvrir le roman : clique ici

Partagez!