Titre : Le messager – tome 1 : Phénotype
Auteure : Marie-Jeanne Rioux
Maison d’édition : ÉdiLigne
Genre : romance post-apocalyptique

RÉSUMÉ :

Je m’appelle Émeraude et je suis généticienne. Le soir de mon cinquième anniversaire, ma vie a basculé à jamais. Ma mère a disparu et mon père s’est fait assassiner devant mes yeux. Un vieux journal et le souvenir d’un regard nacré : voilà tout ce qu’il me reste. Puis, ces colis déposés face à ma porte par un messager mystérieux : vingt-six cristaux, tous plus précieux les uns que les autres… liés à ce fameux journal.

Je suis le capitaine Aspen Haze, chef de mission. Je ne suis qu’un échec ayant besoin d’être réparé. Je me souviendrai toute ma vie de mon premier mandat : une aura orange qui m’a happé, une décision irréfléchie et le journal de mon ancêtre déposé sur un lit défait.

AVIS DE LECTURE :

D’abord charmée par la joie de vivre de l’auteure, puis par la page couverture incroyable produite par la maison d’édition, j’ai ouvert ce livre avec cette envie de découvrir l’inconnu. La science-fiction n’étant pas mon genre littéraire préféré, j’ai décidé de laisser mon imagination ainsi que les mots de Marie-Jeanne Rioux me dépeindre un monde différent. Mission accomplie : ce récit est captivant du début jusqu’à la toute dernière ligne. On y croit à cette nouvelle réalité futuriste.

L’an 2347… Deux sociétés distinctes; la Terre est au bord de l’apocalypse et les Ursidiens tentent d’obtenir la perfection ultime. Une obsession qui entraîne forcément un déséquilibre ! Malgré cette obligation de faire face à l’absence du libre arbitre et des émotions, Aspen est différent… « dépareillé ». Il éprouve des sensations qu’il ne devrait pas ressentir. Et par ce côté « innocent », il en devient vite un personnage attendrissant.

— Je ne sais pas ce que je ressens quand je suis en ta présence, mais ça me chamboule complètement.

Après quelques heures, j’ai fermé le livre avec un envoûtement certain; l’impatience de connaître la suite. J’ai hâte de découvrir le fin mot de cette aventure, mais surtout, de savoir ce qui va advenir de l’histoire d’amour entre Émeraude et Aspen. En prime, j’ai apprécié chaque seconde à ressentir des émotions contradictoires (curiosité, désir, angoisse, peur, colère, indignation…). Est-ce qu’un humain parfait n’est pas celui qui vit à fond ses sentiments ?

Pour découvrir l’auteure : clique ici
Pour découvrir le roman : clique ici

Partagez!

Julie Brassard

Diplômée en techniques d’intervention en loisir et en gestion d’artistes, de l’École du Show-Business à Montréal, Julie BRASSARD est une créatrice de moments qui se passionne pour l’organisation d’événements.

Peaufinant son sens de la coordination, elle réalise plusieurs projets d’envergure dont la scénarisation et la production de films amateurs, la rédaction et la mise en scène de jeux Meurtre et mystère, l'animation des Bontés Divines de Terrebonne en plus d'être la coordonnatrice du Théâtre de la Petite Comédie, à Deux-Montagnes, depuis août 2018.

Femme généreuse à l’esprit analytique, Julie accompagne les nouveaux écrivains à finaliser leur manuscrit via son rôle d’éditrice chez Signées JM, une maison d’édition à la carte qui offre une expertise complète.

Son premier manuscrit, travaillé en coécriture, est publié par les Éditions La Roupille en mars 2017, puis un second sera imprimé par Béliveau Éditeur en juin 2019. Toujours sous la plume de deux cerveaux et quatre mains, Julie renoue l'expérience avec Rachel Graveline pour une série jeunesse d'épouvante. Les deux premiers tomes (1 - Le village, 2 - La furie) sont publiés en septembre et novembre 2021 par l'entremise de la maison d'éditions Victor et Anaïs. Deux autres livres verront le jour en 2022 pour clore cette aventure.

Sensible au bonheur des autres, Julie cherche à pousser l’écrivain en herbe ainsi que le lecteur à prendre conscience de ses forces et à trouver en lui cette touche magique qui lui est propre.