Le fantastique… c’est lorsque la réalité rencontre l’irréel, le surnaturel, l’inexpliqué. Une situation tellement irrationnelle que le personnage principal a lui-même du mal à y croire.

Et pourtant ! N’est-ce pas dans la nature de l’homme d’être interpellé par le mystérieux ?

La peur des monstres, du Bonhomme Sept Heures, des extraterrestres, de l’au-delà… Toutes ces questions sans réponses sont ce qui façonnent le folklore depuis que le monde est monde. Alors, nous sommes en droit de nous demander si notre esprit rationnel a besoin de ces histoires « fantastiques » pour avancer et grandir.

À divers degrés, nous avons tous besoin d’échapper au quotidien. Qu’importent notre âge, notre situation familiale, notre profession, nos activités de loisirs, nos obligations, il y a ce moment où l’on ressent cet appel de déconnexion. À petites doses ou pendant de longues périodes, ces moments peuvent nous transporter dans des contrées aussi glorieuses qu’inexplorées. Il y a tellement de possibilités. Il y a tellement de livres. Le choix nous appartient.

Et donc, ce besoin d’évasion nourrit-il notre imagination à bon escient ?

Personnellement, j’ai longtemps cru en la magie. Longtemps espéré qu’elle soit réelle ; faire bouger des choses par ma pensée, me téléporter d’une place à une autre ou même faire apparaître des objets par un simple mouvement du bout du nez (clin d’œil à Samantha de Ma sorcière bien-aimée). J’ai dû me rendre à l’évidence… la magie existe, mais d’une autre façon.

La magie, c’est ce qui se retrouve en chacun de nous. Elle se crée dès cette première connexion de la conception. Elle grandit à l’intérieur de ce corps humain. Elle évolue selon notre culture, notre religion, notre environnement. Mais le plus important… elle se transforme selon notre personnalité. La magie devient alors ce qu’on la laisse devenir lorsque l’on rencontre des nouvelles personnes, lorsque l’on ose affronter nos peurs, lorsque l’on se pousse à l’audace, lorsque l’on suit et réalise nos rêves. La magie est en nous. Elle nous offre ce courage, cette vision et ces infinies possibilités qui nous permettent de faire des choix et d’être ce que nous désirons être.

« Nous sommes ce que nous mangeons. » Nourriture physique, spirituelle, mentale, qu’en est-il de vos lectures ? Êtes-vous en mesure de vous permettre ces escapades imaginaires ? Rester dans le réel, puis vous laisser surprendre par une sorcière, un vampire, une fée, un fantôme, un loup-garou ou même par un super-héros ayant des aptitudes extraordinaires ?

Le fantastique va au delà des histoires étranges, de nos peurs ou de nos incertitudes. Ce genre littéraire nourrit l’art de voyager à travers des péripéties incroyables, savoureuses et totalement passionnantes. Alors, êtes-vous prêts ? Êtes-vous prêts à lui laisser sa chance ?

Partagez!

Julie Brassard

Diplômée en techniques d’intervention en loisir et en gestion d’artistes, de l’École du Show-Business à Montréal, Julie BRASSARD est une créatrice de moments qui se passionne pour l’organisation d’événements.

Peaufinant son sens de la coordination, elle réalise plusieurs projets d’envergure dont la scénarisation et la production de films amateurs, la rédaction et la mise en scène de jeux Meurtre et mystère, l'animation des Bontés Divines de Terrebonne en plus d'être la coordonnatrice du Théâtre de la Petite Comédie, à Deux-Montagnes, depuis août 2018.

Femme généreuse à l’esprit analytique, Julie accompagne les nouveaux écrivains à finaliser leur manuscrit via son rôle d’éditrice chez Signées JM, une maison d’édition à la carte qui offre une expertise complète.

Son premier manuscrit, travaillé en coécriture, est publié par les Éditions La Roupille en mars 2017, puis un second sera imprimé par Béliveau Éditeur en juin 2019. Toujours sous la plume de deux cerveaux et quatre mains, Julie renoue l'expérience avec Rachel Graveline pour une série jeunesse d'épouvante. Les deux premiers tomes (1 - Le village, 2 - La furie) sont publiés en septembre et novembre 2021 par l'entremise de la maison d'éditions Victor et Anaïs. Deux autres livres verront le jour en 2022 pour clore cette aventure.

Sensible au bonheur des autres, Julie cherche à pousser l’écrivain en herbe ainsi que le lecteur à prendre conscience de ses forces et à trouver en lui cette touche magique qui lui est propre.