Titre: Les voisines – Bas aux genoux et coton ouaté

Auteur: Catherine Bourgault

Maison d’édition: Les éditeurs réunis

Genre: Jeunesse

Résumé:

Deux jumelés. Deux familles. Deux univers.

D’un côté, il y a Lou. Elle habite avec sa mère, sa soeur et son chien, mais il y a un bon moment déjà que son beau-père s’est joint à la maisonnée. Et, bientôt, ses fils viendront s’y entasser aussi. Ça promet ! De l’autre, il y a Tessa, qui supporte difficilement les absences répétées de ses parents, souvent en voyage. Heureusement que la jeune fille peut compter sur la compagnie de Gabriel, son grand frère protecteur. À l’école, Tessa reste pourtant farouchement solitaire, son anxiété la privant de toute activité sociale. Première de classe au collège, elle hésite à avouer à ses parents concertistes qu’elle est malheureuse dans son programme de piano. Arrivera-t-elle à sortir de sa coquille ?

Entourée de ses nombreux amis, Lou, quant à elle, aimerait vraiment oublier son attirance embarrassante pour le chum de sa copine Romane. En attendant d’y parvenir, son rôle d’accompagnatrice auprès d’Orian, le nouvel élève autiste de la polyvalente, se révèle plus intéressant que prévu… Quelle rentrée mouvementée pour ces voisines à la fois si proches et si différentes!

Avis de lecture:

Chick-lit jeunesse en deux tons : d’un côté la pétillante Lou, de l’autre Tessa la réservée. Malgré leurs différences, elles développent une belle amitié, depuis l’arrivée de Tessa dans le jumelé. Fréquentant deux établissements scolaires, chacune vit son secondaire 2 avec des hauts et des bas.

Pour un adulte, le côté fort du livre est sans contredit les sujets abordés : anxiété, autisme. Le naturel avec lequel l’auteur touche à ces notions permet au lecteur d’en apprendre davantage, sans pour autant avoir l’impression de subir un exposé. Un adolescent pourra aussi apprécier ces éléments, tout comme les relations amoureuses ou d’amitié entre les divers protagonistes. Peut-être même se reconnaîtra-t-il.

Les personnages sont aussi la clé de ce roman. Le lecteur a le plaisir de voir ces adolescents attachants évoluer au travers de leurs relations, leurs apprentissages de la vie, leurs questionnements face à leur avenir.

Bas aux genoux et coton ouaté est un excellent premier tome, qui finit de manière forte, nous poussant à se lancer dans le second, sans plus attendre !

 

Partagez!

Valérie Dionne

Née en 1981, Valérie Dionne a toujours été fascinée par l’écriture et les langues. Cet intérêt l’a d’ailleurs conduite à suivre un baccalauréat en Traduction à l’Université Laval. Suite à ses études, elle a d’abord été traductrice à la pige pendant quelques années avant de réaliser que le contact humain lui manquait cruellement. De retour sur les bancs du Cégep de Sainte-Foy, elle a suivi une formation en technique d’inhalothérapie. Valérie a travaillé en tant qu’inhalothérapeute à l’IUCPQ de 2008 à 2016, années durant lesquelles elle a mis au monde ses deux enfants. Présentement maman à la maison, elle partage son temps entre ses enfants et l’écriture. Dans ses temps libres, elle savoure diverses séries télé, lit beaucoup, tricote, s’occupe de ses chats, le tout avec une bonne tasse de thé à la main. Valérie écrit depuis environ l’âge de quatorze ans, mais ce n’est qu’au Cégep qu’elle a commencé à écrire plus fréquemment. En janvier 2018, son premier roman, À l'ombre des villages, est publié aux Éditions Ada. Le second sortira au mois d'octobre, dans la même maison d'éditions.

Crédits photo : Annie Simard