La fable, qui a fait partie des traditions humaines bien avant que l’écriture elle-même ne voie le jour, est une forme particulière de récit humoristique ayant un objectif moralisateur. Elle me semble avoir perdu un peu de sa présence tant dans l’offre que dans la demande depuis un temps. Du moins, le style ne s’est pas encore imposé dans un esprit plus moderne. Aussi, de mon point de vue, l’effet moralisateur doit être bien amené pour que le jeune lecteur ne se sente pas sermonné. Nick Bland a néanmoins revisité et actualisé avec habileté cet univers familier avec « La merveilleuse machine à se faire des amis ».

La merveilleuse machine à se faire des amis par Nick Bland / Éditions Scholastic

Dans cette histoire, la poulette la plus affable de la ferme Bagatelle tombe par hasard sur un téléphone cellulaire oublié, la fameuse « machine à se faire des amis ». La Cocotte se prend bien vite aux jeux des textos. Et bientôt, trop enthousiasmée par ses nouvelles rencontres, elle se met à négliger son entourage. Mais qui sont-ils en définitive ? La poulette apprendra à ses dépens qu’il faut toujours rester méfiant sur les réseaux… Sans compter que les présences en chair et en os sont plus importantes que celles souvent éphémères de monde virtuel, surtout si on ne veut pas finir en encas…

D’abord, la couverture, je l’adore! Le relief sur le titre et la poule est un plaisir à toucher. Les couleurs sont attrayantes, les illustrations sont amusantes, je pense entre autres à celle de l’heure du thé dans le poulailler, la balance entre le réalisme de la scène et l’humour qui s’en dégage reste bien dosé. L’histoire est amusante, et même dans la finale un peu clichée, la tournure saura plaire aux enfants. C’est donc un très bel album à ajouter à votre bibliothèque ! Je vous le conseille fortement.

Bonne lecture, et n’oubliez pas… méfiez-vous!

Partagez!

Rachel Graveline

Née le 7 novembre 1979 à Montréal, Rachel Graveline est détentrice de deux DEC, un premier en Arts : Exploration théâtrale et un second Techniques de la documentation. Si elle a d’abord souhaité se diriger dans le milieu du spectacle, son envie de canaliser sa créativité à travers les mots l’a fait bifurquer en Création littéraire à l’UQAM. En croisant sa passion pour la littérature et son désir d’animer des ateliers culturels, Rachel a travaillé plusieurs années dans différentes bibliothèques. Mais son imaginaire foisonnant l’a poussée à créer des histoires. Même si c’est à un jeune âge qu’elle a commencé l’écriture, ce n’est qu’après son troisième enfant qu’elle s’est investie dans son projet de devenir auteure.

En 2018, son premier roman publié chez Béliveau éditeur, Karmacélia : secrets, rituels et sacrifices, se retrouve en librairie. Son aventure se déploie à l’été 2021 avec la publication de trois séries (Camping Transylvanie, Monsieur Zombie et les zombinos et Hantises) aux Éditions Victor et Anaïs. Elle y publie aussi Mystère et pommes d’amour, une romance pétillante pour les préadolescents. Au printemps 2022, Rachel publie son premier roman Frissons, Sombres aveux. Son second roman de la même collection chez Héritage jeunesse, Spectacle morbide, paraîtra d’ailleurs à l’automne 2022. Plusieurs autres titres verront aussi le jour en 2023, notamment avec sa nouvelle maison, les Éditions Pratico-pratique. Dans chacune de ses création, son but reste d'offrir des refuges au cœur de l’imaginaire.