horreur

Prix jeunesse des univers parallèles

Le Prix jeunesse des univers parallèles est remis au meilleur roman jeunesse de science-fiction, de fantastique ou de fantasy. Établi avec un vote parmi les élèves du secondaire, il va sans dire qu’il permet de stimuler les jeunes à lire et à découvrir la littérature de genre. Cette dernière peut ainsi gagner en visibilité, ce qui est non négligeable. Cette année, les finalistes étaient : Anna Caritas : tome 1

Bienvenue dans mes sombres souvenirs !

Bonjour ! Je m’appelle Chantale Mercier et je suis auteure à mes heures. J’ai à mon actif 3 romans jeunesse d’épouvante et 1 roman d’horreur pour les adolescents. Dans la présente chronique, je vais vous parler de ce qui m’a amenée à aimer ce genre d’histoires, et en écrire. Vous trouverez, à la fin de mon texte, une liste de lectures incontournables émanant de plusieurs lectrices. Quel genre je lisais

Le Cirque Insolite : La peur

Si vous aimez l’imaginaire, l’horreur, le fantastique ou l’étrange, Le Cirque Insolite est une occasion d’explorer différents faits historiques assez singulier. Ce sera aussi une manière de faire certaines découvertes et de déboulonner certains mythes. J’espère que ces capsules sauront créer un mélange d’intérêt et de frissons. 😉 Bonne écoute !

Exorcisme, terre plate, cité Maya: "Insolite podcast" en parle !

Des podcasts intéressants et très sérieux sur plusieurs sujets insolites. Vous ne les connaissiez pas ? Si vous aimez l’horreur, les ovnis, les mystères, les thèmes autour de l’étrange, ce sont des vidéos à regarder. Vous y découvrirez un regard plus scientifique qui est moins basé sur l’émotivité et les croyances. Dans cet épisode, Christian Page parle des rituels de l’exorcisme, d’une formation afin de pouvoir être en mesure de

Pourquoi faire une bibliothèque hantée ?

L’Halloween est sans conteste l’une des fêtes les plus aimées des jeunes. Il est évident que la distribution des bonbons contribue à sa popularité. Il ne faut cependant pas amoindrir le fait que le folklore de cette soirée ouvre aussi une porte sur l’imaginaire, sur les mystères et la fantaisie, ce qui interpelle bon nombre de petits et grands. Il s’agit donc d’une occasion parfaite pour promouvoir la littérature de

La soirée qui fout la chienne !

Il y aura deux salles (l’une en face de l’autre) : La Chapelle qui fout la chienne (17h00-22h30) : Salon du livre de l’épouvante (venez rencontrer les auteur(e)s Marilou Addison, Carolyn Chouinard, Guillaume Demers, France Gosselin, Pierre-Luc Lafrance et Frédéric Raymond).  L’artiste Sagana Squale peindra devant vous une toile digne de vos plus terribles cauchemars. Le bazar de la terreur (Livres! Films! Figurines! Et plus! Le collectionneur Danny Drouin a

François Vaillancourt – un artiste d’ici qui cumule les projets avec Stephen King

François Vaillancourt est un artiste de Montréal qui se spécialise dans les images illustrant des univers sombres et des histoires où l’horreur et le macabre se côtoient. Illustrateur prolifique, il en est à son cinquième projet avec Stephen King, plusieurs projets avec Richard Chizmar, CJ Tudor, Charlaine Harris, et il collabore régulièrement avec plusieurs éditeurs américains ou britanniques. Il y a quelque temps, malgré un horaire chargé, il a décidé

"Ça fout la chienne", c'est aussi une Web série !

Je ne pouvais pas parler du magazine “Ça fout la chienne” sans vous dire aussi que le concept va plus loin qu’un “simple” périodique ! En effet, les créateurs vont jusqu’à produire une Web série et des podcasts. Ce n’est pas un mensonge de dire qu’ils étirent leurs griffes partout pour faire de leur concept intéressant une réussite ! Ceux qui sont assez vieux (pas trop là quand même!) se

Confession du vendredi 13 avec les gars de « Ça fout la chienne » : Luca Jalbert

Si tu es amateur d’horreur, de fantastique et de suspense, que tu aimes lire des bandes dessinées de genre, mais que tu ne connais pas encore le magazine “Ça fout la chienne”, il est grand temps d’y remédier ! L’idée de ce périodique est de présenter une foule de chroniques, d’entrevues et de critiques sur l’imaginaire (celui qui te dresse les cheveux sur la tête !) afin que tu puisses