Et si vous vous retrouviez seul ?

Titre: Après

Auteur: Jean-Pierre Charland

Maison d’édition: Hurtubise

Genre: Dystopie

Résumé:

Elliot Lewis est bibliothécaire dans une petite université américaine. Durant ses vacances d’été, à la suite d’un divorce très difficile, il décide de se couper du monde avec son chien Eugène en faisant du camping sur une vaste terre agricole au bord d’un lac.

Quand il sort de sa retraite pour commencer l’année scolaire, il trouve la ville presque entièrement déserte et jonchée de cadavres. Bouleversé, le jeune homme comprend que la population a été victime d’un virus foudroyant. Les seuls survivants qu’il rencontre font preuve d’une grande violence. Le mince vernis de civilisation a craqué.

Elliot veut à tout prix retourner se cacher avec son chien dans un endroit inaccessible. Cependant, il croise sur sa route Kate, une autre rescapée du virus. Celle-ci est convaincue qu’il existe, quelque part, des communautés où subsistent des traces d’humanité. Les deux ont une vision bien différente de la situation et ils devront réussir à s’entendre pour survivre.

Avis de lecture:

Dans Après, ne cherchez pas les zombies ou les extra-terrestres, vous n’en trouverez pas. À moins que vous considériez l’homme comme tel, ce qui n’est peut-être pas si loin de la vérité. Car, après tout, quand c’est la fin du monde, qui sommes-nous vraiment ?

Le point fort de ce roman est certes le réalisme qui se dégage des pages. Au fil du récit, Elliot est confronté à plusieurs situations qui pourraient arriver à n’importe qui en de tels moments, à des rencontres aussi, pas toujours plaisantes. Plusieurs passages nous tiennent en haleine et l’on s’inquiète pour les différents personnages.

D’ailleurs, ceux-ci sont très variés et apportent non seulement une diversité intéressante, mais encore une fois, une vision assez réaliste de ce qui pourrait arriver si un phénomène semblable se produisait.

L’écriture de l’auteur est parfaite pour ce genre de roman. Directe, fluide, avec des descriptions nous permettant de très bien visualiser autant les personnages que les déplacements ou les événements qui frappent les protagonistes.

Le seul hic : où s’en va-t-on avec cette histoire ? La fin nous laisse malheureusement sur notre faim, car il ne semble avoir aucun but autre que celui de survivre. Ce qui n’est pas si mal dans les faits, mais qui laisse plusieurs questions en suspens, dont la principale étant : mais que deviennent les personnages ? Une suite serait franchement la bienvenue et aiderait à boucler la boucle.

Malgré cela, ce récit nous jette en pleine figure ce qui pourrait vraiment arriver si le monde s’écroulait du jour au lendemain. Et vous, auriez-vous la trempe d’Elliot pour survivre à un tel événement ?

 

Partagez!