Fantastique/Éditions Victor & Anaïs

Dès les premières lignes, les auteures nous présentent une partie du passé de Cap-Lunaire. Un départ fort, qui intrigue le lecteur. À partir du premier chapitre, les événements étranges ne se font pas attendre. Avec l’arrivée de Xavier et sa famille dans la vieille maison du village, des sensations et des hallucinations inexpliquées se produisent. Malgré tout, le rythme est régulier, la vie scolaire et familiale se mêlant aux manifestations. Ou bien est-ce l’imagination de l’ado, motivée par son attrait du paranormal et les racontars des habitants de Cap-Lunaire ?

L’entrée de Corinne et Thomas dans le cercle d’amis de Xavier apporte un côté plus réaliste à l’histoire, alors qu’ils essaient de justifier les apparitions par des faits concrets. Toutefois, peu d’éléments trouvent réponse dans ce premier tome et même les sceptiques seront confondus. Seule la rencontre d’un personnage étrange à la toute fin vient brouiller les pistes. Quel message tente-t-elle de transmettre à Xavier ?

Si le récit n’en est pas un qui tient en haleine, il pousse le lecteur à se questionner sur ce qui est vraiment survenu dans le prologue. Le pourquoi du comment est central à ce roman qui nous fait tranquillement découvrir le passé de Cap-Lunaire. Le tome 2 apportera-t-il plus de réponses à ces manifestations étranges ? Xavier saura-t-il enfin ce qui s’est réellement déroulé dans sa chambre ?

Merci à Julie Brassard pour le service de presse.

Partagez!

Valérie Dionne

Née en 1981, Valérie Dionne a toujours été fascinée par l’écriture et les langues. Cet intérêt l’a d’ailleurs conduite à suivre un baccalauréat en Traduction à l’Université Laval. Suite à ses études, elle a d’abord été traductrice à la pige pendant quelques années avant de réaliser que le contact humain lui manquait cruellement. De retour sur les bancs du Cégep de Sainte-Foy, elle a suivi une formation en technique d’inhalothérapie. Valérie a travaillé en tant qu’inhalothérapeute à l’IUCPQ de 2008 à 2016, années durant lesquelles elle a mis au monde ses deux enfants. Présentement maman à la maison, elle partage son temps entre ses enfants et l’écriture. Dans ses temps libres, elle savoure diverses séries télé, lit beaucoup, tricote, s’occupe de ses chats, le tout avec une bonne tasse de thé à la main. Valérie écrit depuis environ l’âge de quatorze ans, mais ce n’est qu’au Cégep qu’elle a commencé à écrire plus fréquemment. En janvier 2018, son premier roman, À l'ombre des villages, est publié aux Éditions Ada. Le second sortira au mois d'octobre, dans la même maison d'éditions.

Crédits photo : Annie Simard