Titre: La légende du Wendigo (tomes 1, 2 et 3)

Auteur: Amélie Bibeau

Maison d’édition: Victor & Anaïs

Genre: Fantastique, jeunesse

Résumé: Tome 1

Cinq nuits sans se faire repérer.Cinq nuits pour semer la terreur. Cinq nuits avant que ces humains lui servent de repas.

Noé et ses amis partent pour un camp scout à thématique amérindienne. Le soir de leur arrivée, leur animateur prononce une incantation dans une langue ancienne.

Sans le savoir, il vient d’appeler la créature qui hante la forêt depuis des millénaires… La première nuit, une tempête se lève et un grand hurlement se fait entendre. Le wendigo a entendu l’appel. La première nuit vient de commencer. Le compte à rebours vient de partir.

Avis de lecture:

Déclarée par mon fils comme une des meilleures séries qu’il a lues de sa vie, le Wendigo d’Amélie Bibeau a de quoi plaire. Je dirais même qu’un adulte peut avoir autant de plaisir à lire les trois tomes qu’un enfant. Pour ma part, j’ai adoré.

Bien qu’au départ, un novice des scouts puisse avoir de la difficulté à comprendre les différentes meutes et tanières, on vient à repérer rapidement les personnages principaux, un petit groupe d’amis. Filles et garçons se trouvent mêlés à la légende du Wendigo, de beaucoup trop près à leur goût. De caractères variés, chacun complète bien leur équipe. Mon fils et moi avons beaucoup apprécié que talents, peurs et faiblesses se rejoignent dans la plupart des personnages, formant ainsi une bande colorée et attachante.

Le côté maléfique de la légende est très bien traité et offre plusieurs instants de suspense et, par moment, de stress, selon mon fils. Le mystère quant à l’identité du Wendigo perdure jusqu’à la fin, tout comme le moyen de se débarrasser pour de bon de la créature. L’intérêt est donc maintenu du début du tome 1 jusqu’à la fin du 3, qui laisse d’ailleurs présager une suite…

Sans temps mort, l’auteur entraîne le lecteur au cœur même d’une terrible légende, ne donnant aucun répit à ses personnages, parsemant l’histoire de quelques moments comiques. Une lecture rapide et captivante à découvrir ! Surtout si vous aimez les petits frissons…

Merci à Amélie Bibeau pour ce service de presse.

 

Partagez!

Valérie Dionne

Née en 1981, Valérie Dionne a toujours été fascinée par l’écriture et les langues. Cet intérêt l’a d’ailleurs conduite à suivre un baccalauréat en Traduction à l’Université Laval. Suite à ses études, elle a d’abord été traductrice à la pige pendant quelques années avant de réaliser que le contact humain lui manquait cruellement. De retour sur les bancs du Cégep de Sainte-Foy, elle a suivi une formation en technique d’inhalothérapie. Valérie a travaillé en tant qu’inhalothérapeute à l’IUCPQ de 2008 à 2016, années durant lesquelles elle a mis au monde ses deux enfants. Présentement maman à la maison, elle partage son temps entre ses enfants et l’écriture. Dans ses temps libres, elle savoure diverses séries télé, lit beaucoup, tricote, s’occupe de ses chats, le tout avec une bonne tasse de thé à la main. Valérie écrit depuis environ l’âge de quatorze ans, mais ce n’est qu’au Cégep qu’elle a commencé à écrire plus fréquemment. En janvier 2018, son premier roman, À l'ombre des villages, est publié aux Éditions Ada. Le second sortira au mois d'octobre, dans la même maison d'éditions.

Crédits photo : Annie Simard