Entrevue: Les nouveautés de l’automne, signées Marie Potvin

Vous le savez maintenant, j’ai adopté Marie Potvin, alors je continue de la suivre dans ses comédies romantiques. Comme vous adorez lire ses entrevues, je vous en sers une toute fraîche pour en découvrir un peu plus sur cette auteure prolifique.

Avec, dans la collection Roman de fille; Le retour de Manon Lachance, Suzie et l’Homme des bois, L’aventurière des Causes perdues et dans la collection 45 min la série en 6 épisodes Les Héros, ça s’trompe jamais, Marie nous revient en force cet automne avec non seulement La Naufragée urbaine, mais travaille également sur la suite de la populaire Saga des Héros. Je vous souligne que sa première publication remonte à novembre 2011, soit il y a moins d’un an.

Dirais-tu que la rapidité de l’édition numérique, soulignons ici le travail de Numériklivres, encourage la fluidité de tes mots?

« Je trouve bien amusant qu’il semble que j’ai tout fait en une seule année! Toutefois, je dois spécifier que je travaille sur ces projets depuis 2009. Ce qui aide aussi à la fluidité de mes publications est cet effort de réalisation constant en synergie avec Numériklivres. Quand la chimie de travail est là, tout le reste s’enchaîne. »

Qu’est-ce qui a motivé le thème de ton tout nouveau titre La Naufragée urbaine?

« Je voulais une héroïne qui soit frivole, mais aussi, avec un cœur enrubanné dans la soie. Je voulais un héros qui ne sache pas quoi faire devant cette fille qui se fout des apparences et qui joue les philanthropes. La relation entre ces deux protagonistes est à la fois touchante et drôle, on se dit “ben voyons, saute dessus espèce de sotte” tout en comprenant sa retenue. Aussi, j’ai placé l’histoire sur le Plateau Mont-Royal parce que l’endroit déborde de vie urbaine et d’énergie. »

Aimerais-tu nous glisser un mot sur la suite de la série Les Héros ça s’trompe jamais?

« Ah, les héros Grondin! Un nouveau personnage d’une profondeur touchante vient perturber le clan entier.  Je travaille fort pour leur faire une suite à la hauteur des attentes. Juste à regarder leur évolution et le plan que j’ai en tête, je suis vraiment enthousiaste. J’ai extrêmement hâte de les relâcher dans la nature virtuelle… Quelle aventure (rires)! »

La Naufragée urbaine par Marie PotvinLa Naufragée urbaine par Marie Potvin / Numériklivres

Mon coup de cœur dans ce roman va au personnage attachant de Flavie Lamontagne. Une jeune femme brillante de 29 ans, aux allures un peu gitanes, qui est toujours forte, à l’écoute d’autrui et surtout dotée d’une grande générosité. Elle se retrouve malgré elle au cœur des disputes fraternelles de Mathieu et Hugo. Comment une relation familiale peut-elle à ce point s’envenimer? Jusqu’où iront donc les problèmes de plus en plus envahissants de ces deux hommes? Au-delà de ce tourbillon entraînant, la touchante Flavie cherche à reprendre le contrôle de sa vie. C’est dans ce détour qu’elle entretiendra un rapport plutôt houleux avec Mathieu pendant qu’une amitié grandissante s’éveillera dans son échange avec Hugo. Saura-t-elle retrouver son équilibre et s’avouer le penchant de son cœur?

Le tango des personnages se coordonne très bien pour nous faire danser jusqu’à la fin. En plus de reconnaître l’humour habituel de cette bonne auteure de romance, vous pourrez glisser dans une histoire inattendue entre les 2 frères Latour. Personnellement, je pense que « La Naufragée urbaine » est certainement le meilleur titre de Marie Potvin. Félicitation pour ce beau « Roman de fille »!

Partagez!

Les commentaires sont fermés.