Entrevue d’auteure : Marie-Hélène Cyr

ENTREVUE
Auteure : Marie-Hélène Cyr
Livre lu : À cause d’eux
Appréciation littéraire : 5/5

Merci, Marie-Hélène, d’avoir accepté de répondre à mes quelques questions. Le but de cette entrevue est de mieux te connaître, mais aussi de mettre l’accent sur ton livre, À cause d’eux. Une lecture qui m’a conquise par sa touche émotive, mais aussi par la grande force de courage de son héroïne.

1. Qu’est-ce qui t’a donné le goût d’écrire cette histoire ?

À cause d’eux est mon 3e livre publié ! L’idée m’est venue au retour de mon premier salon du livre en tant qu’auteure en 2017, à Sherbrooke. Il y a environ dix ans, j’avais été fascinée par la décision d’Angelina Jolie de subir une double mastectomie préventive. Elle avait appris qu’elle avait un gène défectueux qui la prédisposait au cancer du sein. L’ablation des seins était donc la meilleure solution pour faire diminuer de beaucoup ses risques. L’icône même de la féminité qui avait décidé de faire enlever ses seins… Ça m’avait fait réfléchir. Et ce jour-là, après ma toute première séance de dédicace, sur l’autoroute 10, cette image d’Angelina a refait surface dans mon esprit. Je me suis dit qu’il y avait sûrement matière à créer une histoire en se basant sur une partie de son épreuve.

2. Est-ce qu’il y a une part de fait vécu ou tout est romancé ?

Je suis allée à Toulouse pour le travail et j’ai vraiment vécu les déboires de Sophie-Anne à l’aéroport ! Par ailleurs, les personnages de Sébastien et de Vincent sont basés sur deux hommes extraordinaires qui sont dans ma vie. Leur amitié m’est très précieuse, car ils m’ont acceptée comme je suis. Je peux être moi-même avec eux et ils m’ont toujours encouragée à me dépasser. J’ai donc voulu leur rendre hommage dans ce livre en créant des personnages à leur image. J’ai aussi écrit plusieurs anecdotes de femmes ayant vécu une part des traitements de Sophie-Anne. Mais tout le reste est romancé, fort heureusement !

3. Est-ce que le personnage de Sophie-Anne te ressemble un peu ?

Sophie-Anne est ingénieure, tout comme moi. J’aurais aimé obtenir mon diplôme en génie biomédical, mais à l’époque, le programme n’était pas disponible à Sherbrooke où je voulais étudier. J’ai donc créé un personnage à l’image de celle que j’aurais aimé être : articulée, confiante, fonceuse, visionnaire et ingénieure biomédicale. Je n’aurais pas ce qu’il faut pour être présidente d’une multinationale, mais j’ai décidé de vivre ce rêve un peu fou à travers mon personnage.

4. Pourquoi avoir choisi de mettre l’accent sur l’amitié plutôt que sur l’amour ?

Oui, l’histoire traite beaucoup d’amitié. Étant ingénieure moi-même, je suis majoritairement entourée d’hommes à mon travail. À mon avis, on n’aborde pas assez dans les livres les amitiés homme-femme qui ne débouchent pas en amour. C’est pour ça que j’ai mis l’accent sur l’amitié dans À cause d’eux.

En analysant les amitiés de Sophie-Anne plus en profondeur, on se rend compte que le sentiment amical et le sentiment amoureux peuvent se ressembler beaucoup. J’ai des amis que j’aime d’amour et qui me comblent énormément. Ce n’est pas inévitable que toute amitié homme-femme se transforme en amour.

5. Est-ce que la fin singulière de ton roman était désirée ?

Il est vrai que la fin n’est pas tout à fait ce à quoi on s’attend d’une romance… Cependant, Sophie-Anne se retrouve libérée de ce qui l’a affligée à travers l’histoire et elle est entourée comme jamais. J’ai longtemps tergiversé entre une fin où tout est rose et une fin ouverte qui laisse présager l’avenir de la protagoniste sans toutefois le dévoiler. Vers la fin de mon écriture, j’ai eu un flash pour un spin off avec un des personnages, donc j’ai décidé de laisser une porte ouverte au cas où. Et ce spin off verra le jour, j’ai fait le résumé dernièrement. Je devrais commencer l’écriture dans les prochains mois.

6. Qu’est-ce que signifie la conclusion de cette histoire pour toi ?

La conclusion de cette histoire signifie que l’amour peut triompher autrement que ce à quoi on est habitué. C’est difficile d’en parler davantage sans dévoiler de punch… Si j’avais à réécrire le livre, je ne changerais rien de la fin. J’ai quand même redonné une nouvelle liberté à Sophie-Anne et je crois qu’elle en avait bien besoin. Qui sait ce que l’avenir lui réserve ?

7. Est-ce que tu as des anecdotes spéciales à nous raconter sur l’écriture de ce livre ?

Écrire un livre avec comme élément déclencheur la découverte d’une mutation génétique qui prédispose au cancer du sein demande beaucoup de recherches pour rendre le tout crédible. J’ai été extrêmement chanceuse, car quelqu’un de mon entourage m’a mise en contact avec un radio-oncologue spécialisé en cancer du sein. J’ai eu le privilège de passer quelques heures avec lui pour qu’il m’explique son travail et les mutations génétiques. Il m’a ensuite présentée à une chirurgienne plastique avec laquelle j’ai pu discuter. Je suis même allée à un colloque sur les mutations génétiques au CHUM avec des médecins et à une soirée d’information sur la reconstruction mammaire. J’ai toujours été intéressée par le domaine médical, j’ai donc été servie avec toutes ces rencontres.

J’ai aussi pu récolter les témoignages de trois femmes extraordinaires et généreuses qui vivent avec une mutation génétique qui les prédispose au cancer du sein et qui ont subi l’ablation des seins. J’ai donc incorporé une partie de leur vécu, leurs émotions et leurs anecdotes d’hôpital dans le livre. Je leur suis bien reconnaissante d’avoir ouvert leur cœur le temps de me raconter leurs histoires !

8. Depuis, combien de livres as-tu publié ?

Après À cause d’eux, j’ai voulu prendre une pause d’écriture de gros romans, car le travail de révision avait été colossal. Je me suis donc tournée vers l’écriture d’un 2e album jeunesse qui se voulait indépendant de mon premier album, Téthys et les légumes de l’espace.

Lorsque j’ai soumis le 2e album aux éditions Victor et Anaïs, ils m’ont offert de faire une série de romans jeunesse sur l’exploration spatiale, qui s’appelle Objectif M.A.R.S. Un peu après, ils ont accepté de rééditer mon premier album jeunesse et de publier le 2e sous une nouvelle collection qui s’appelle Les sciences spatiales. Si on compte le 2e tome d’Objectif M.A.R.S., qui sort en librairie le 5 septembre 2022, j’ai présentement 7 livres publiés.

Un autre livre est en impression, un est en correction auprès de la maison d’édition et je suis en train de finir ma révision d’un autre tome d’Objectif M.A.R.S. C’est fou ce qui m’arrive, je ne pensais pas un jour écrire autant de livres en si peu de temps !

9. D’autres romances sont-elles à venir ?

Oui, j’ai une « chick lit » qui sortira au début 2023. Comme je l’ai mentionné dans une question précédente, je devrais commencer la rédaction d’une autre romance dans les prochains mois. J’ai plein d’idées pour d’autres romances, mais le temps me manque pour les écrire avec mon emploi principal, ma vie de famille et mes autres projets littéraires. Je ne me donne pas d’objectif d’écriture pour ces nouvelles romances afin d’éviter du stress inutile.

10. Est-ce que tu accepterais de nous livrer un secret sur ta personne (habitude ou petite manie) 

Pour mes habitudes et manies d’auteure, j’en ai plusieurs ! LOL ! Entre autres, j’invente des expressions qui font bien rire mes bêta-lecteurs. Par exemple, dans mon manuscrit d’À cause d’eux, les personnages s’assénaient beaucoup de bisous et de câlins. Heureusement que mes bêta-lecteurs sont là pour déceler mes niaiseries ! Je ne suis jamais satisfaite de mes manuscrits. Je peux les relire 15 fois et changer encore des phrases.

Au niveau personnel, j’aime bien commencer à danser n’importe où dans la maison quand j’entends une chanson rythmée. Mes enfants virent fous avec ça ! LOL ! Celles qui m’inspirent plus particulièrement dans les derniers mois sont Don’t Go Yet, Shivers et Bam (la version de Camila Cabello et Ed Sheeran) : je suis incapable de ne pas danser quand elles jouent !

11. Quel est ton plus grand rêve en tant qu’auteure ?

C’est une bonne question, car certains rêves que j’avais se sont déjà réalisés. Je dirais de vivre vieille et en santé pour avoir le temps d’écrire toutes les histoires qui germent présentement dans ma tête et pour pouvoir me concentrer sur mon écriture à temps plein à ma retraite.

Pour découvrir l’auteure : clique ici
Pour découvrir le roman : clique ici

Partagez!

Les commentaires sont fermés mais les trackbacks et les pingbacks sont ouverts.