Ce documentaire de la collection Planète verte permet non seulement d’en apprendre davantage sur les phénomènes qui détruisent les océans, mais également par voix de conséquences sur plusieurs autres éléments de la nature puisque nous faisons tous partie intégrante de cette chaîne. À l’aide d’exemples concrets, le jeune lecteur peut comprendre ce qui engendre la pollution, ses impacts sur les changements climatiques, ses répercussions sur la biodiversité et aussi le rôle que chacun peut jouer pour protéger la terre des activités néfastes de l’homme.

Évidemment, ce n’est peut-être pas une lecture que l’on fait d’un seul coup. Je pense que le plus efficace est de le lire par section pour ensuite discuter avec votre enfant de ce qu’il a compris, ce qu’il en pense et des gestes qu’il trouve pertinent d’accomplir. Le texte est bien présenté et ponctué de superbes photos des fonds marins tandis que d’autres ont plus de poids présentant les agents polluants ainsi que leurs répercussions. Il est important que tous se sentent concerné par “La destruction des océans”. Lire un tel documentaire permettra d’abord d’informer et d’éveiller la curiosité, mais aussi de le sensibiliser à préserver la nature. Il y aura toujours de gros entrepreneurs pour ne voir que leur intérêt pécuniaire toutefois la conscience et l’action collective appuyée par des lois sauront assurer la pérennité de l’équilibre naturel.

Et, puisqu’il faut commencer quelque part, pourquoi ne pas commencer ici.

Partagez!

Rachel Graveline

Née le 7 novembre 1979 à Montréal, Rachel Graveline est détentrice de deux DEC, un premier en Arts : Exploration théâtrale et un second Techniques de la documentation. Si elle a d’abord souhaité se diriger dans le milieu du spectacle, son envie de canaliser sa créativité à travers les mots l’a fait bifurquer en Création littéraire à l’UQAM. En croisant sa passion pour la littérature et son désir d’animer des ateliers culturels, Rachel a travaillé plusieurs années dans différentes bibliothèques. Mais son imaginaire foisonnant l’a poussée à créer des histoires. Même si c’est à un jeune âge qu’elle a commencé l’écriture, ce n’est qu’après son troisième enfant qu’elle s’est investie dans son projet de devenir auteure.

En 2018, son premier roman publié chez Béliveau éditeur, Karmacélia : secrets, rituels et sacrifices, se retrouve en librairie. Son aventure se déploie à l’été 2021 avec la publication de trois séries (Camping Transylvanie, Monsieur Zombie et les zombinos et Hantises) aux Éditions Victor et Anaïs. Elle y publie aussi Mystère et pommes d’amour, une romance pétillante pour les préadolescents. Au printemps 2022, Rachel publie son premier roman Frissons, Sombres aveux. Son second roman de la même collection chez Héritage jeunesse, Spectacle morbide, paraîtra d’ailleurs à l’automne 2022. Plusieurs autres titres verront aussi le jour en 2023, notamment avec sa nouvelle maison, les Éditions Pratico-pratique. Dans chacune de ses création, son but reste d'offrir des refuges au cœur de l’imaginaire.