Cyntia Dubé est une auteure native de L’Isle-Verte au Bas-St-Laurent. Maman de trois beaux garçons, elle travaille comme infirmière clinicienne. Elle œuvre principalement dans le fantastique / fantasy / horreur, dont deux romans en littérature jeunesse. C’est une touche-à-tout qui, présentement, ne se restreint pas à un style.

Auteure avec le (grand) vent dans les voiles, elle a publié, chez Les Éditions de l’Apothéose :

  • Infini (science-fiction – août 2022)
  • Les aventures monstrueuses des frères Tremblay Tome 2 : Expédition Boréale (jeunesse fantastique – mai 2022)
  • Errants Tome 2 (fantastique – décembre 2021)
  • Errants Tome 1 (fantastique – août 2021)
  • Les aventures monstrueuses des frères Tremblay Tome 1 : La forêt du destin (jeunesse fantastique – mai 2021)
  • Les chroniques d’Orbis Tome 1 : Le roi fou (fantastique – novembre 2020)

 

En plus d’un recueil de nouvelles et une nouvelle en auto-publication chez Amazon :

  • Abimes : Nouvelles noires et fantastiques (avril 2022)
  • Le chaperon fauve (nouvelle co-écrite avec Marie-Jeanne Rioux – août 2022)

 

Je remercie Cyntia de sa gentillesse pour avoir pris le temps de répondre à mes questions :

Quel a été votre parcours pour devenir auteure ?

J’ai toujours écrit, je me rappelle avoir enligné des lettres et demandé à ma mère si j’avais réussi à faire un mot. J’ai écrit pour moi et mes proches. J’ai toujours aimé écrire des lettres. Mes débuts ont surtout été dans la poésie, ce qui m’accompagne dans tous mes écrits. Puis j’ai commencé à tenter un roman, encouragée par mes parents. C’était ma plus grande ambition, écrire le mot fin. Pas pour me faire lire ni éditer, juste pour l’accomplissement que cela était.

Cette ambition j’allais la mettre de côté quand un souper d’amies m’a encouragée à finir ce que j’avais commencé. Quelques jours plus tard, il était terminé, Le Roi fou voyait le jour. J’ai eu la chance d’avoir de belles opportunités et j’ai donc pu dépasser mon ambition de départ.

 

Lisez-vous beaucoup ? Quel(s) genre(s) ?

Je lis beaucoup, je dirais entre 50 et 80 livres par année. Je lis de tout, je suis mes goûts du moment, j’aime aussi sortir de ma zone de confort, essayer de nouveaux auteurs. Mes premières amours ont été dans le fantastique et fantasy, mais je n’ai jamais encore trouvé un style qui ne me parlait pas du tout.

J’ai débuté mon amour des romans avec La Chanson d’Arbonne de Guy Gavriel Kay.

 

Lorsque vous débutez l’écriture d’une histoire, faites-vous un plan ou vous vous laissez guider par votre imagination ?

Je suis une fille qui aime se surprendre haha donc je ne fais pas de plans, il m’arrive de sortir des grandes lignes, mais je ne me sens pas obligée de les suivre. Souvent, je vais penser à mes scènes en auto ou en marchant, donc après l’écriture est plus fluide.

 

Où puisez-vous votre inspiration?

J’aurais dit partout, mais si je suis sincère je pense que c’est dans mon * plein *, j’ai peu de vide en moi, il y a toujours un fourmillement de personnages, de scènes, de mondes et d’histoires. J’espère vivre très vieille pour avoir le temps de leur donner une chance d’exister ailleurs que simplement dans ma tête.

 

Sur quel(s) projet(s) travaillez-vous présentement ?

Beaucoup trop hahaha je travaille sur un recueil de poésie, je ne sais pas si je vais oser le montrer, mais j’avais envie de le rendre plus concret. Sinon j’avance le tome 2 des chroniques d’Orbis, le tome 3 des frères Tremblay et j’ai deux autres petits projets qui prennent forme.

 

Quelle sera votre prochaine nouvelle à être publiée ? Votre prochain roman ?

J’ai deux nouvelles dans Le Recueil maudit II qui sort en novembre, j’ai hâte de voir le retour des lecteurs. Sinon les prochaines sorties seront en 2023.

 

Que conseilleriez-vous à toute personne désireuse de se lancer dans l’écriture ?

D’oser, ils n’ont rien à perdre de tenter, de se plaire à eux en premier. De bien s’entourer aussi de gens bienveillants, mais francs, de prendre leur temps. De croire en eux, ils ont leur place.

 

En terminant, avez-vous une autre passion dont vous aimeriez nous parler ?

Je suis une grande passionnée dans la vie, donc outre la lecture, j’aime faire des activités médiévales. Je peins aussi, les couvertures de mes romans jeunesse et de Abimes sont de moi. J’ai un talent très limité, mais j’aime vraiment cela.

 

Je profite de l’occasion pour glisser un petit mot sur Le Recueil maudit II qui sera en vente sur Amazon seulement du 1er au 30 novembre prochains. C’est un recueil de nouvelles noires qui regroupe 53 auteur(e)s et dont 100 % des profits iront à SOS Violence conjugale. Notre auteure interviewée a participé au premier recueil et elle récidive dans le deuxième avec deux nouvelles, soit « Le son des cochons » et « Sur la roche ».

Pour « découvrir l’envers et le décor de son univers », je vous invite à aller visiter sa Page Facebook d’auteure à : https://www.facebook.com/cyntia.auteure.

Partagez!

Chantale Mercier

Née à Québec, Chantale Mercier vit et travaille à Montréal depuis plus de vingt ans. Elle a étudié dans plusieurs domaines : secrétariat, techniques juridiques, santé et sécurité au travail. Sa véritable passion, elle l’a découverte plus tard : l’écriture. Elle a publié cinq romans jeunesse d’épouvante, deux romans noirs pour les adolescents qui plaisent aussi aux adultes et un guide pratique sur l’anxiété. Elle alterne son écriture entre les histoires pour les jeunes et celles pour les plus vieux. Dans ses temps libres, elle pourrait certes calmer son esprit en pratiquant, par exemple, le yoga, mais elle préfère imaginer des trucs dégoûtants et horrifiants.