Coup de théâtre au réveillon avec Marie Potvin

L'aventurière des causes perdues par Marie Potvin

Êtes-vous en quête de romance pour vos congés des Fêtes? Vous aimeriez garder une petite saveur hivernale, voire festive, à travers votre lecture? Dans ce cas, « L’aventurière des causes perdues » est sans doute le titre que vous cherchiez, une romance des temps modernes inspirée de la très romantique histoire d’amour d’Évangéline. Vous connaissez sans doute l’histoire de cette jeune Acadienne, éperdument amoureuse de Gabriel, qui se voit, le jour même de ses fiançailles, arrachée à l’amour de sa vie par des soldats anglais. Elle ne le retrouve que plusieurs années plus tard, sur le seuil de la mort, Gabriel s’éteint dans ses bras. Dans « L’Aventurière des causes perdues », Marie Potvin transporte ses lectrices d’abord dans le genre qui lui est propre, soit la romance, mais tranquillement, le tourbillon des découvertes les amène vers un style qui s’apparente davantage au roman policier. Évangéline, le personnage repris par l’auteure, se retrouve dans le village de Gabriel pour vivre l’amour qu’elle espère tant. C’est alors que « le village entier prend d’assaut la cérémonie du mariage d’Évangéline et Gabriel, allant jusqu’à interrompre leurs préparatifs pour le réveillon de Noël afin d’assister, en curieux, aux épousailles de ceux qui incarnent la légende de leur culture. » Mais tout n’est pas si simple, puisque Simon Duval garde un œil sur la belle et parce que les nouvelles inattendues vont bon train dans le village. Gabriel est-il vraiment l’homme tant espéré par Évangéline?

Marie Potvin nous parle davantage de ce dernier titre qui est maintenant disponible en version papier aux Éditions Goélette. Pour ceux qui préfèrent le numérique, revisitez la collection « Roman de fille » pour vous le procurer dans ce format, chez Numériklivres.

Qu’est-ce qui t’a amené à t’inspirer de l’histoire d’Évangeline et Gabriel pour un roman?

La chanson. Il est rare qu’on ait une histoire aussi complète et aussi touchante. J’ai eu un réel coup de cœur pour l’interprétation d’Annie Blanchard, il y a de cela quelques années.

Est-ce que le retournement de situation qui mène les lectrices vers un roman policier t’a aussi surprise à l’écriture, ou tu avais initialement une idée des rebondissements?

En effet, le polar n’est pas dans mes cordes habituelles. L’histoire m’a portée dans cette saveur policière et j’ai eu beaucoup de plaisir à m’y aventurer. Les déboires d’Évangéline dépassent de beaucoup ce que j’avais prévu au départ. Mais la légende est grande, il fallait que j’aille jusqu’au bout de son potentiel.

Penses-tu à nouveau t’aventurer dans différents genres littéraires tout en gardant la romance, ton créneau de prédilection, comme toile de fond?

Oui! Je rêve d’appliquer un peu de science-fiction à un prochain roman. J’ai d’ailleurs déjà des idées qui mijotent… La romance reste toujours ma priorité, mais rien ne m’empêche d’innover!

Quels sont les titres qui seront prochainement publiés sous ta griffe?

Le tome 2 de « Les Héros, ça s’trompe jamais » en janvier 2014 et le tome 3 de cette même trilogie vers la fin du printemps 2014. À suivre sur ma page Facebook : https://www.facebook.com/MariePotvinAuteure

Pour toutes les grandes romantiques, il s’agit donc d’un rendez-vous… Évangéline pourra-t-elle enfin vivre l’amour tant attendu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *