Le roman où tout ce qui nous rassemble nous divise

 

Les héritiers du Briacan : Le règne du loup, tome 01

Roman jeunesse de fantaisie écrit par Ariane Lessard

 

«Alors qu’il posait un premier pied sur cette terre conquise, il ne pouvait s’empêcher de sourire».

 

Résumé

 

Le Briacan : île refuge séparée par deux royaumes qui se disputent le pouvoir. Depuis la mort du premier Rion, décédé sans laisser d’héritier, la famille maternelle et la famille paternelle du grand souverain cherchent à clamer leur légitimité. Au nord, les Bornemal d’Aertagne tentent d’annexer le sud par la force depuis plusieurs décennies. Évidemment, les Doucignes du Sud combattent pour leur indépendance, soulignant qu’ils ont la même légitimité à gouverner.

Une nouvelle génération d’héritiers fait son apparition dans les deux cours du Briacan. Les jumeaux Killian et Aslander Bornemal quittent tous les deux le domaine familial pour tenter de former de nouvelles alliances avec les royaumes voisins. Jusqu’où ira le cadet du Rion Thierri dans sa volonté de devenir le digne descendant de son ancêtre et de réunifier l’île? L’aîné de son côté a un bien mauvais pressentiment au sujet de son voyage en haute mer.

Plus au sud, de son côté Elaura Doucigne se voit confier sa première mission face à la menace qui guette les siens, soit celle de convaincre une montagne de se joindre à leur cause. À la veille de la maturité, elle sait que ses talents de nageuse exceptionnels ne suffiront pas pour l’aider à Sanlune.

 

Avis de lecture

 

Le roman commence sur la description d’un paysage marin. Elaura Doucigne, jeune héritière au caractère à la fois fort et doux, est perchée sur un rocher. Elle se laisse emportée par le bruit des vagues et s’efforce de porter le lourd fardeau de ses responsabilités que sa mère, blessée et refroidie par les dégâts du temps, semble avoir de la difficulté à lui déléguer.

Dans la famille ennemie à la sienne, le destin de deux princes et frères de sang se dessinent. Nous rencontrons deux garçons qui se ressemblent physiquement, mais dont les caractères et convictions se fractionnent pour former deux individus à part entière.

Killian Bornemal est l’élu au trône. Aslander, son jumeau, reste dans son ombre.

La vie semble bien tracée pour ces trois héritiers aux parcours distincts. Cependant, le futur réserve toujours bien des surprises et c’est là que la situation se corse.

 

«Sans le corps du Grand Briac, ils ne pouvaient réunifier le Briacan».

 

J’ai particulièrement aimé cette trame narrative dans laquelle nous nous retrouvons à suivre trois personnages aussi différents les uns des autres. On y découvre leur lot de difficultés alors qu’ils entrent dans la fleur de l’âge. Nous sont aussi témoins de leurs rêves et surtout, d’une cause qui semble les unifier, mais aussi les diviser : la réunification (ou pas) du Briacan.

Grâce aux trois points de vue des personnages, il est facile de trouver un héros auquel s’attacher bien que l’un d’eux semble plutôt avoir été créé pour être plus méprisable que les autres.

Aslander est un prince impulsif aux désirs quelque peu égoïste. Il ne cesse de montrer l’ampleur de ses défauts au fil des pages, mais il n’en reste pas un adolescent qu’il faut prendre avec une bonne dose de nuance. Malgré les erreurs qu’il commet, il ne faut pas oublier qu’il est jeune et manque d’expérience. De plus, il adore sa famille et cela le rend un peu plus attachant qu’il ne l’aurait été dans un univers noir et blanc.

Son frère Killian est beaucoup plus calme et réfléchi que son jumeau. Certainement moins fonceur, mais n’hésitant jamais à aider les autres, il est difficile de ne pas l’aimer et d’espérer le meilleur pour lui.

Dans la famille adversaire à la leur, il y a Elaura; un personnage au caractère divisé. À la fois douce et intrépide; impulsive, mais réfléchie, elle cherche avant tout à trouver le meilleur moyen de protéger les siens. Par moment, elle est maladroite et angoissée par les responsabilités qui lui tombent sur les épaules. C’est une princesse dans laquelle toutes jeunes adolescentes peuvent se retrouver.

«Son cœur battait à l’unisson avec les vagues, elle ne faisait plus qu’une avec l’océan et c’était désormais l’eau salée qui coulait dans ses veines».

 

Nous faisons donc face à trois êtres aux facettes uniques qui apportent de la richesse au récit. Bien que cet aspect est bien intéressant, je dois avouer personnellement m’être parfois perdue parmi les différents points de vue. Il arrive que dans une ou deux phrases, on devient témoin de l’introspection d’un personnage à un autre. Cela rend la lecture plus difficile, surtout quand la perception d’un capitaine, d’un marin ou du chef des Jambesnoires se rajoutent. De plus, la fin déboule très rapidement alors que tout le reste se déroule à un rythme plus lent. Rien ne nous y prépare et cela peut faire hausser les sourcils.

Cependant, cela n’enlève rien au pouvoir narratif du récit. La plume fluide et juste assez descriptive de l’auteure nous transporte corps et âme dans un monde haut en couleurs.

Ce roman fait une excellente lecture pour les garçons comme pour les filles. Ceux et celles qui souhaitent se plonger dans un univers fantasy recherché qui ne tombent pas non plus dans les lourdeurs descriptives seront bien servis.

Car de l’action, il y en a. Les jeunes lecteurs n’en seront pas déçus.

Si vous avez envie d’un roman jeunesse agréable à lire avec de l’action, des guerres de pouvoir et que vous adorez découvrir des personnages riches, lancez-vous sur l’Île du Briacan.

Vous sentirez peut-être la brise de la mer souffler sur votre peau.

 

Lien vers le roman: https://www.leslibraires.ca/livres/les-heritiers-du-briacan-t-1-ariane-lessard-9782898032554.html

 

 

Partagez!