Alors que 3 jeunes femmes s’aventurent dans les terres de l’Écosse pour faire du tourisme, elles voient leur voyage irrémédiablement interrompu quand, lors d’une visite dans le cercle de pierres de Brodgar, elles basculent au cœur d’un monde parallèle. Entraînées par des guerriers celtes du clan MacGrandy, les jeunes femmes sont loin de se sentir sécurisées. Sont-ils vraiment des alliés?

 Alicia découvrira, au détriment de ses amies entraînées malgré elle dans ce périple, qu’elle est à la base même des dangers qui se dressent sans cesse sur leur chemin. Pourquoi ce funeste Abaddon, ange de l’apocalypse, s’acharne-t-il ainsi sur elle?

Personnages de la cour de l'ombre Il y a pourtant des lieux magiques dont la beauté n’a d’égal et où la vie semble des plus paisibles. Peuplé par des êtres mythiques, le Sidh est-il vraiment à l’abri de toute attaque?

Le SidhPlusieurs prendront part au combat qui s’annonce pour protéger le voile qui sépare le monde des humains de celui des démons. Les divinités peuvent-elles manipuler les ficelles du destin avec suffisamment d’adresse?

alicia J’ai vraiment adoré ce tome! Je pense sincèrement qu’une personne qui apprécie le moindrement les romans du genre fantastique devrait lire ce titre! Non seulement l’auteure me parait avoir affiné son style, déjà très riche et fluide, dans ce tome, mais y va aussi d’un rythme qui laisse toujours le lecteur suspendu à ses mots. Bien que les personnages se retrouvent souvent divisés en différents lieux, la juxtaposition des événements nous permet de suivre tous les tableaux sans jamais en oublier les péripéties de chacun. C’est d’ailleurs, l’un des éléments, habilement développés, qui nous laissent hautement captivés. Le romantisme ainsi que l’aventure restent très bien dosés du début à la fin. Les personnages, bien campés et typés, sont d’une crédibilité telle que malgré l’univers dans lequel ils gravitent, on y reconnait aisément le réalisme des échanges selon les relations et leur évolution. L’aventure est remplie de rebondissements. Quant à la finale, tout aussi succulente qu’un bonbon — parfois émouvante, parfois chaude —, annonce bien des déchirements à venir! Que puis-je dire de plus? Bravo Sonia! J’attends la suite avec impatience!

Bonne lecture!

Pour en savoir davantage sur les mythes & les légendes traité par Sonia Alain:

Pour la suivre sur les réseaux sociaux:

 

[L’image du Sidh est une modification à partir de celle sur Pinterest: Christine Jaffrey]

[L’ancienne carte de l’Écosse est du domaine public]

[Merci à Sonia Alain pour le Glossaire de personnages et l’image que j’ai modifié pour la cour de l’Ombre]

 

Partagez!

Rachel Graveline

Née le 7 novembre 1979 à Montréal, Rachel Graveline est détentrice de deux DEC, un premier en Arts : Exploration théâtrale et un second Techniques de la documentation. Si elle a d’abord souhaité se diriger dans le milieu du spectacle, son envie de canaliser sa créativité à travers les mots l’a fait bifurquer en Création littéraire à l’UQAM. En croisant sa passion pour la littérature et son désir d’animer des ateliers culturels, Rachel a travaillé plusieurs années dans différentes bibliothèques. Mais son imaginaire foisonnant l’a poussée à créer des histoires. Même si c’est à un jeune âge qu’elle a commencé l’écriture, ce n’est qu’après son troisième enfant qu’elle s’est investie dans son projet de devenir auteure.

En 2018, son premier roman publié chez Béliveau éditeur, Karmacélia : secrets, rituels et sacrifices, se retrouve en librairie. Son aventure se déploie à l’été 2021 avec la publication de trois séries (Camping Transylvanie, Monsieur Zombie et les zombinos et Hantises) aux Éditions Victor et Anaïs. Elle y publie aussi Mystère et pommes d’amour, une romance pétillante pour les préadolescents. Au printemps 2022, Rachel publie son premier roman Frissons, Sombres aveux. Son second roman de la même collection chez Héritage jeunesse, Spectacle morbide, paraîtra d’ailleurs à l’automne 2022. Plusieurs autres titres verront aussi le jour en 2023, notamment avec sa nouvelle maison, les Éditions Pratico-pratique. Dans chacune de ses création, son but reste d'offrir des refuges au cœur de l’imaginaire.