Au gré des vents

Titre du livre : Au gré des vents

Auteure : Sonia Alain

Maison d’édition : Les éditeurs réunis

Genre : Roman d’époque

 

Résumé :

Métis, 1914. Aimeline Beaupré, dix-huit ans, vit dans l’ombre de sa sœur, la frivole et capricieuse Violette. Plus réservée que son aînée, elle frémit délicieusement chaque fois que Darren McNeil, de qui elle est amoureuse, pose les yeux sur elle. Mais ce dernier a d’autres projets d’avenir et, même s’il peine à contenir les élans de son cœur, s’éprendre de sa voisine n’en fait pas partie.

Au début de l’été, il quitte le village côtier pour Montréal, où il travaillera à l’entretien du pont Victoria, laissant Aimeline à fleur de peau. La jeune femme est aussitôt courtisée par Léopold Gauthier, l’apprenti de son père. Or, si le dévoué fermier se montre particulièrement entreprenant à son égard, c’est toujours Darren qui occupe ses pensées…

Alors que les coups du sort se succéderont, Aimeline sera happée par de fortes rafales qui la mèneront sur les berges du danger. Parviendra-t-elle à s’ancrer à ses espoirs, tantôt ténus, tantôt insensés, dont le souffle si enivrant l’empêche de dériver ?

 

Avis de lecture :

Dès les premières pages, nous plongeons dans l’univers de la famille Beaupré, dépêché sur les lieux d’un naufrage dont des survivants sont transportés d’urgence au port de Rimouski. Aimeline doit porter mains fortes avec ses sœurs cadettes, suivies de près par les garçons du voisin, les McNeil. D’ailleurs, les émotions sont rapidement aux rendez-vous entre elle et Darren. Un amour non avoué, difficile à contenir chez l’un comme chez l’autre.

L’action s’enchaîne… On s’attache tout de suite à cette jeune femme. Sa bienveillance, sa douceur et son besoin d’être aimé n’égalent en rien son dévouement. Le comble, sa mère la traite en paria tandis que sa sœur aînée lui en fait voir de toutes les couleurs.

N’empêche, malgré l’injustice, Aimeline reste indulgente. Même si ça la confronte à la méchanceté des gens fourbes… Elle qui devra affronter les rumeurs et les conséquences d’actes non pardonnables à cette époque. J’en ai encore des frissons… Dire que ce genre d’individu existe réellement. Pire, la bienséance attire la foudre trop souvent sur ceux qui n’ont rien à se reprocher. L’incompréhension face à des agissements de certains m’horripile… Une chance, le cœur d’or d’Aimeline saura la guider à travers vent et marré pour rester fidèle à ses valeurs.

Bravo à l’auteure, Sonia Alain ! Sa façon de manier la plume autant avec des faits historiques que la romance forme une combinaison gagnante. On se surprend à surveiller nos arrières de peur de se faire sermonner par le curé du village ! On déteste les personnages médiocres et on affectionne les bons… On pleure aussi. Un peu. Puis on est heureux de certains dénouements.

L’auteure nous amène à vivre toute une gamme d’émotion par des mots qui nous dépeignent un tableau réaliste. J’y ai cru un instant… Être au cœur de cette contrée à m’inquiéter pour l’avenir d’Aimeline. Est-ce que l’amour saura trouver sa voie et revendiquer ses droits ? Est-ce que son père se rentra enfin compte de ce qui se passe sous son propre toit ? Est-ce que Darren pourra revenir et comprendre qu’il est fait pour cet amour ?

Une lecture enlevante, dosée à souhait qui m’a fait vivre un très beau moment.

Merci à Sonia Alain pour le service de presse.

Partagez!