Titre : Au gré des vents, tome 2 – Esther
Auteure : Sonia Alain
Les éditeurs réunis
Genre : roman d’époque

Résumé :

Métis, 1917. À la suite d’une série d’événements tragiques, Esther Beaupré, dix-huit ans, est obligée de seconder son père sur la ferme familiale et de s’occuper de ses cadets. La demoiselle au tempérament indépendant et avide de liberté supporte mal sa nouvelle réalité, d’autant plus qu’elle rêve de s’évader et de parcourir le monde.

Porté disparu depuis la bataille de Vimy et profondément marqué par la guerre, Eliot McNeil revient finalement à Montréal, où il cache son identité, préférant se faire passer pour mort. Refusant de croire au décès de celui pour qui son coeur bat, Esther part pour la grande ville afin de le retracer. C’est toutefois un homme perdu dans une spirale infernale le détruisant à petit feu qu’elle parvient à retrouver, et elle ignore si elle peut aimer celui qu’il est devenu.

Eliot sera-t-il à même de combattre ses démons et de reprendre sa vie en main ? Jusqu’où Esther sera-t-elle prête à aller par amour pour lui ?

Les retrouvailles seront houleuses alors que, dans l’ombre, un homme cherche à atteindre la jeune femme par tous les moyens pour l’empêcher de déterrer ses secrets et la mettre hors d’état de nuire.

 

**Avis de lecture :

Quel plaisir de poursuivre l’histoire avec la famille Beaupré dans un second volet tout aussi palpitant que le premier !

Tandis qu’Aimeline fuit l’ignoble Léopold Gauthier, Esther devient le pilier du foyer. Malgré ses tâches ardues, la jeune femme reste déterminée à retrouver Eliot McNeil pour qui elle éprouve de tendres sentiments.

Seigneur, qu’il s’en passe des choses ! Esther, tout comme Aimeline, doit composer avec des péripéties dangereuses ; une période sombre, des gens malveillants, une mère dénuée d’émotions et une sœur ainée agressive. Malgré tout, le reste de la famille est unie. Le clan des McNeil aussi. Et tout est bien qui finit bien !

J’adore la plume de Sonia Alain. Elle dépeint à chaque fois une tranche d’époque réaliste et remplie d’espoir. L’amour est toujours au rendez-vous, plus fort que tous les malheurs qui peuvent survenir.

Merci aux Éditeurs réunis pour ce service de presse.

Pour découvrir l’auteure, clique ICI !
Pour te procurer le TOME 1, clique ICI !

Partagez!

Julie Brassard

Diplômée en techniques d’intervention en loisir et en gestion d’artistes, de l’École du Show-Business à Montréal, Julie BRASSARD est une créatrice de moments qui se passionne pour l’organisation d’événements.

Peaufinant son sens de la coordination, elle réalise plusieurs projets d’envergure dont la scénarisation et la production de films amateurs, la rédaction et la mise en scène de jeux Meurtre et mystère, l'animation des Bontés Divines de Terrebonne en plus d'être la coordonnatrice du Théâtre de la Petite Comédie, à Deux-Montagnes, depuis août 2018.

Femme généreuse à l’esprit analytique, Julie accompagne les nouveaux écrivains à finaliser leur manuscrit via son rôle d’éditrice chez Signées JM, une maison d’édition à la carte qui offre une expertise complète.

Son premier manuscrit, travaillé en coécriture, est publié par les Éditions La Roupille en mars 2017, puis un second sera imprimé par Béliveau Éditeur en juin 2019. Toujours sous la plume de deux cerveaux et quatre mains, Julie renoue l'expérience avec Rachel Graveline pour une série jeunesse d'épouvante. Les deux premiers tomes (1 - Le village, 2 - La furie) sont publiés en septembre et novembre 2021 par l'entremise de la maison d'éditions Victor et Anaïs. Deux autres livres verront le jour en 2022 pour clore cette aventure.

Sensible au bonheur des autres, Julie cherche à pousser l’écrivain en herbe ainsi que le lecteur à prendre conscience de ses forces et à trouver en lui cette touche magique qui lui est propre.