Titre: Mademoiselle Zombie et les zombinettes – tomes 1 et 2

Auteur: Amélie Bibeau

Maison d’édition: Victor & Anaïs

Genre: jeunesse

Résumé:

Zoé déteste les sciences. Elle ne croit pas aux monstres et encore moins aux zombies. Pendant une retenue, elle fait la découverte d’une maquette qui représente une version miniature de sa propre ville, dans laquelle on a disposé des zombies.

Curieuse, elle joue avec les étranges figurines et brise un mécanisme. Lorsque la nuit tombe, Zoé se transforme et devient… Mademoiselle Zombie. Manger des vers de terre et sentir sa tête pivoter dans tous les sens ?

Quel cauchemar !

Avis de lecture:

Il est très facile de plonger dans la lecture des aventures de Mademoiselle Zombie et ses zombinettes. Surtout si vous avez déjà lu Monsieur Zombie, vous aurez l’impression de ne jamais avoir quitté Zombieville.

Le point de vue de cette série élucide certains mystères rencontrés dans l’histoire de Zack. Ça complète vraiment bien le récit et permet d’encore mieux visualiser le monde créé par Amélie et Rachel. J’aime beaucoup suivre Zoé dans ses aventures à Zombieville, mais aussi dans la vie réelle. Je sens une belle évolution chez ce personnage.

Mon fils et moi sommes d’accord pour dire que, si c’est plaisant de lire une des deux séries, Monsieur Zombie ou Mademoiselle Zombie, lire les deux, c’est encore mieux !

Nous sommes impatients de découvrir la suite des péripéties de Mademoiselle Zombie. Réussira-t-elle à garder sa tête ?

Merci à Amélie Bibeau pour le service de presse.

Partagez!

Valérie Dionne

Née en 1981, Valérie Dionne a toujours été fascinée par l’écriture et les langues. Cet intérêt l’a d’ailleurs conduite à suivre un baccalauréat en Traduction à l’Université Laval. Suite à ses études, elle a d’abord été traductrice à la pige pendant quelques années avant de réaliser que le contact humain lui manquait cruellement. De retour sur les bancs du Cégep de Sainte-Foy, elle a suivi une formation en technique d’inhalothérapie. Valérie a travaillé en tant qu’inhalothérapeute à l’IUCPQ de 2008 à 2016, années durant lesquelles elle a mis au monde ses deux enfants. Présentement maman à la maison, elle partage son temps entre ses enfants et l’écriture. Dans ses temps libres, elle savoure diverses séries télé, lit beaucoup, tricote, s’occupe de ses chats, le tout avec une bonne tasse de thé à la main. Valérie écrit depuis environ l’âge de quatorze ans, mais ce n’est qu’au Cégep qu’elle a commencé à écrire plus fréquemment. En janvier 2018, son premier roman, À l'ombre des villages, est publié aux Éditions Ada. Le second sortira au mois d'octobre, dans la même maison d'éditions.

Crédits photo : Annie Simard