[Cette critique est tirée de mon DOSSIER: L’intimidation ou la loi du silence]

Léon la cible par Katia Canciani / Bayard Canada

C’est dans les yeux de Camille que l’on découvre les mauvais traitements subis par le petit Léon, une chenille qui rêve d’être un lion. Un jour, épuisé de douleur, Léon décide de se replier complètement dans son cocon. Sa copine trouvera-t-elle les mots pour soutenir Léon dans sa transformation ?

Léon la cible, attire l’œil avec ses illustrations colorées et capte l’attention avec une histoire touchante qui pointe la triste réalité de l’intimidation vécue quotidiennement. À travers les images, les écoliers reconnaîtront l’univers scolaire recréé à l’échelle des petits insectes qu’ils aiment tant observer. La candeur donnée aux personnages, tant au niveau du dessin que de l’écrit, permet très certainement de s’attacher, et assurément de développer l’empathie de l’enfant. En ce sens, il est idéal pour sensibiliser le gamin inconscient de l’ampleur de ses gestes ou de ses mots. Avec la présence de l’adulte pour appuyer sur les solutions offertes, il devient aussi un outil indispensable non seulement pour prévenir, mais également pour épauler les petits devenus souffre-douleurs. Un titre incontournable à lire à la maison ou à l’école!

 

Partagez!

Rachel Graveline

Née le 7 novembre 1979 à Montréal, Rachel Graveline est détentrice de deux DEC, un premier en Arts : Exploration théâtrale et un second Techniques de la documentation. Si elle a d’abord souhaité se diriger dans le milieu du spectacle, son envie de canaliser sa créativité à travers les mots l’a fait bifurquer en Création littéraire à l’UQAM. En croisant sa passion pour la littérature et son désir d’animer des ateliers culturels, Rachel a travaillé plusieurs années dans différentes bibliothèques. Mais son imaginaire foisonnant l’a poussée à créer des histoires. Même si c’est à un jeune âge qu’elle a commencé l’écriture, ce n’est qu’après son troisième enfant qu’elle s’est investie dans son projet de devenir auteure.

En 2018, son premier roman publié chez Béliveau éditeur, Karmacélia : secrets, rituels et sacrifices, se retrouve en librairie. Son aventure se déploie à l’été 2021 avec la publication de trois séries (Camping Transylvanie, Monsieur Zombie et les zombinos et Hantises) aux Éditions Victor et Anaïs. Elle y publie aussi Mystère et pommes d’amour, une romance pétillante pour les préadolescents. Au printemps 2022, Rachel publie son premier roman Frissons, Sombres aveux. Son second roman de la même collection chez Héritage jeunesse, Spectacle morbide, paraîtra d’ailleurs à l’automne 2022. Plusieurs autres titres verront aussi le jour en 2023, notamment avec sa nouvelle maison, les Éditions Pratico-pratique. Dans chacune de ses création, son but reste d'offrir des refuges au cœur de l’imaginaire.

 

 

1 commentaire

Les commentaires sont fermés.